Les hélicoptères russes accentuent leurs patrouilles dans le nord de la Syrie

Le 15 novembre, les forces russes prenaient le contrôle d’une base aérienne abandonnée par les forces US

La police militaire russe et des hélicoptères continuent de patrouiller en Syrie

MOSCOU, 26 novembre, Interfax – Des militaires russes continuent de patrouiller en Syrie, selon le chef du Centre russe pour la réconciliation des camps opposés en Syrie, le général de division Yury Borenkov.

« La police militaire russe continue de patrouiller les routes d’Ayn Isa – Matab dans la province de Raqqah et de Kobane – ez-Zyara, Ajami – Avshariyah et Ajami – Manbij dans la province d’Alep », a déclaré Borenkov lors d’une conférence de presse lundi.

Pendant ce temps, « l’aviation de l’armée de terre a effectué des patrouilles aériennes sur la route de Qamishli – Kabur al-Bid – Deirun-Aga – Deirun-Kawin – Keishka – Sheikh Ibrahim – Halaka – Alwank – Mustafiyah – Girra – Saramsak – Banukiyah – Sarmoak-Fuakani – Djillika – Delawi-Kara – al-Malaikah – Demir-Kapu – Hibet-Tofla – Qamishli  » a-t-il déclaré.

« Les unités armées illégales continuent de violer le cessez-le-feu dans la zone de désescalade d’Idlib. Vingt-quatre attaques ont été observées au cours de la journée », a déclaré M. Borenkov.

« Le Centre russe pour la réconciliation exhorte les commandants des unités armées illégales à mettre fin aux provocations armées et à s’engager sur la voie de la réconciliation pacifique dans les zones sous leur contrôle », a-t-il déclaré.

Le ministère russe de la Défense a annoncé plus tôt lundi que les forces russes et syriennes avaient accompli la 11e mission de patrouille dans le nord-est de la Syrie.

interfax.com

Adaptation Yandexfr

L’aviation russe étend sa zone de patrouille en Syrie

ALEPPO, Syrie, 27 novembre, TASS – Les pilotes militaires russes élargissent les zones de vol au-dessus de la Syrie et commencent à patrouiller de nouvelles zones dans les provinces du nord et du nord-est du pays.

Les équipages des hélicoptères ont déclaré aux journalistes qu’ils étaient chargés non seulement de soutenir les unités de la police militaire près de la frontière syro-turque, mais aussi d’assurer la sécurité aux points de distribution de l’aide humanitaire à Alep et Al-Hasakah [Hassaké].

Selon le commandant de l’hélicoptère Mi-35 Alexei Trefilov, les avions russes volent actuellement principalement vers le nord de la Syrie. « Nous effectuons des vols à très basse altitude, en contournant les localités, et nous sommes prêts à accomplir des missions de combat à toute heure du jour ou de la nuit. Nous sommes attentifs afin d’éviter une grande concentration de personnes et de transports », a-t-il noté. Les pilotes doivent voler à une altitude de 30 ou 50 mètres au-dessus du sol dans certaines zones pour des raisons de sécurité.

A son tour, le pilote-navigateur de l’hélicoptère Mi-8 Artem Solovyov note que chaque jour deux ou trois de ces hélicoptères survolent ces territoires à une vitesse de 200 km/h à très basse altitude. Ces missions de patrouille durent près de deux heures. Les patrouilles aériennes russes survolent les zones proches de l’Euphrate, où se trouvent les principales centrales hydroélectriques syriennes, à savoir Tabqa dans le gouvernorat de Raqqa et Tishrin dans celui d’Alep.

Le 22 octobre, le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont signé un mémorandum sur des actions communes dans le nord-est de la Syrie lors d’une réunion à Sochi. Le document prévoyait que la police militaire russe et les gardes-frontières syriens entreraient du côté syrien de la frontière turco-syrienne avant le 23 octobre pour faciliter le retrait des unités kurdes et de leurs armes jusqu’à 30 kilomètres de profondeur de la frontière turco-syrienne. Les Kurdes ont eu 150 heures pour compléter le processus. Le 1er novembre, la Russie et la Turquie ont commencé des patrouilles conjointes à l’est de l’Euphrate en Syrie. tass.com

La Russie prend le contrôle d’une base aérienne américaine abandonnée dans le nord de la Syrie

La Russie a débarqué des hélicoptères d’attaque et des troupes sur une base aérienne tentaculaire dans le nord de la Syrie, abandonnée par les forces américaines, a déclaré vendredi dernier la chaîne de télévision Zvezda du ministère russe de la Défense. themoscowtimes.com

La police militaire russe et des experts russes en déminage ont pris le contrôle de la base aérienne dans le nord de la province d’Alep, qui a été abandonné à la hâte par le retrait des forces américaines. L’opération de sécurisation de la base a été filmée sur vidéo.

Jusqu’à récemment, la base aérienne de Sirrin [Sarrine] était l’une des plus grandes installations militaires illégalement occupées par les forces américaines en Syrie, mais elle a été abandonnée à la hâte après que le président Donald Trump eut brusquement annoncé que les États-Unis n’avaient aucune raison de rester dans la région – à part « sécuriser le pétrole », bien sûr. rt.com

Yandexfr/Yandex Français/Yandex France/Yandex Freenom
Cet article a été publié dans Europe, Guerre, International, Kurdes, Occident, Orient, Pétrole, Politique, Russie, SDF, Syrie, Terrorisme, Turquie, UE, USA, YPG. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.