🔴 Le président Macron accuse tout le monde, l’OTAN ne sert à rien, Trump de tourner le dos à l’Europe, la Russie et la Turquie de régime autoritaire

Les élections municipales approchent, le président Macron fait son show pour rameuter les moutons, s’il ne se réveille pas à temps, la France ira droit dans le mur, « Les gilets jaunes, immigration, islam, la réforme des retraites, les chômeurs en grève… »
Mise à jour, le 9 novembre 2019 – Vidéo. Le président Macron a eu des mots durs à l’encontre de la Russie

By The Economist
Emmanuel Macron avertit l’Europe : L’OTAN est en train de devenir une organisation en état de mort cérébrale

L’Amérique tourne le dos au projet européen. Il est temps de se réveiller, dit le président français à The Economist.

EMMANUEL MACRON, le président français, a averti les pays européens qu’ils ne peuvent plus compter sur l’Amérique pour défendre les alliés de l’OTAN. « Ce que nous vivons actuellement, c’est la mort cérébrale de l’OTAN « , déclare M. Macron dans un entretien direct avec The Economist. L’Europe se trouve « au bord d’un précipice », dit-il, et doit commencer à se considérer stratégiquement comme une puissance géopolitique, sans quoi nous « ne serons plus maîtres de notre destin ».

Au cours de l’entretien d’une heure, qui s’est déroulé le 21 octobre dans son bureau décoré de dorures au Palais de l’Elysée à Paris, le président affirme qu’il est grand temps que l’Europe se « réveille ». On lui a demandé s’il croyait à l’efficacité de l’Article Cinq, à l’idée que si un membre de l’OTAN était attaqué, tous viendraient à son secours, ce qui, selon de nombreux analystes, sous-tend l’effet dissuasif de l’Alliance. « Je ne sais pas, » répond-il, « mais que signifiera l’article 5 demain ? »

L’OTAN, dit M. Macron, « ne fonctionne que si le garant de dernier recours fonctionne comme tel. Je dirais que nous devrions réévaluer la réalité de l’OTAN à la lumière de l’engagement des États-Unis. » Et l’Amérique, selon lui, montre des signes de  »Â tourner le dos « , comme elle l’a démontré de façon frappante avec son retrait inattendu de troupes du nord-est de la Syrie le mois dernier, abandonnant ses alliés kurdes.

Avec le président Donald Trump, l’Europe a pour la première fois affaire à un président américain qui « ne partage pas notre idée du projet européen », déclare M. Macron. C’est ce qui se produit lorsque l’Europe est confrontée à la montée en puissance de la Chine et à la tournure autoritaire des régimes en Russie et en Turquie. En outre, l’Europe est affaiblie de l’intérieur par Brexit et l’instabilité politique.

Ce mélange toxique était « impensable il y a cinq ans », affirme M. Macron. « Si nous ne nous réveillons pas (…), il y a un risque considérable qu’à long terme, nous disparaissions géopolitiquement, ou du moins que nous ne soyons plus maîtres de notre destin. J’y crois profondément. »

L’activité diplomatique énergique et récente de M. Macron a suscité beaucoup d’intérêt à l’étranger et presque autant de critiques. Il a été accusé d’agir unilatéralement [en bloquant l’élargissement de l’UE dans les Balkans occidentaux] et de manière excessive [en essayant d’organiser des pourparlers directs entre les États-Unis et l’Iran]. Au cours de l’entretien, le président est toutefois confiant, mais décontracté, assis en manches de chemise sur le canapé en cuir noir qu’il a installé dans le salon doré fleuri, où travaillait Charles de Gaulle.

Le président français repousse ses détracteurs, par exemple en affirmant qu’il est « absurde » d’ouvrir l’UE à de nouveaux membres avant de réformer les procédures d’adhésion, tout en ajoutant qu’il est prêt à reconsidérer si de telles conditions sont remplies.

Le message sous-jacent de M. Macron est que l’Europe doit commencer à penser et à agir non seulement comme un groupement économique, dont le projet principal est l’expansion du marché, mais comme une puissance stratégique. Cela devrait commencer par le rétablissement de la « souveraineté militaire » et la reprise du dialogue avec la Russie malgré les soupçons de la Pologne et d’autres pays qui étaient autrefois sous domination soviétique. Ne pas le faire, dit M. Macron, serait une « Ã©norme erreur ».

economist.com

Adaptation Yandexfr

Lire aussi…

Responsable de la couverture [7 novembre]: «Un continent en péril»
Briefing [7 novembre]: Un président en mission
Transcription: Emmanuel Macron dans ses propres mots
Podcast du renseignement: « Il a parlé de l’Europe en termes presque apocalytiques »-interview de Macron

Le président Macron a eu des mots durs à l’encontre de la Russie, de son économie ou encore les choix stratégiques de Vladimir Poutine.

Yandexfr/Yandex Français/Yandex France/Yandex Freenom
Cet article a été publié dans Amérique, Balkans, Brexit, Chine, Coalition US, Défense Armée, Dictature, Droits de l'Homme, Elections, Europe, France, GB, Guerre, immigration, International, Iran, Kurdes, Manifestations, NATO, Orient, OTAN, Politique, Pologne, Russie, SDF, Syrie, Terrorisme, Turquie, UE, UK, USA, YPG. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 🔴 Le président Macron accuse tout le monde, l’OTAN ne sert à rien, Trump de tourner le dos à l’Europe, la Russie et la Turquie de régime autoritaire

  1. Ping : La Russie et la Biélorussie préoccupés par l’OTAN à ses frontières | Yandexfr – DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.