Nucléaire, l’Establishment veut imposer sa loi : Donald Trump veut parler. L’Iran n’est pas intéressé

L’Iran est un ami de la Russie, le président Poutine avait averti, maintenant, l’Iran aura sa bombe atomique, soit une guerre Iran-USA, l’Iran, le Hezbollah, la Syrie, l’Irak, les « taliban » raseraient Israel! Oups!
Chef Poutine, oui, Chef Xi, contre l’Iran, la Chine et la Russie feront face! HaHaHa! Bien dit, mon président!😎🤓😂

Le président Macron n’est même pas capable de gérer les Gilets Jaunes, la crise migratoire, les retraités à l’agonie, les SDF alors donner des leçons autres pays souverains.

Nucléaire iranien: la Russie, « inquiète », appelle à « poursuivre le dialogue »

Moscou, 8 juil 2019 AFP – Le Kremlin s’est dit lundi « inquiet » de la décision de Téhéran de commencer à enrichir de l’uranium à un niveau prohibé par l’accord international sur son programme nucléaire, appelant néanmoins à « poursuivre le dialogue » avec la République islamique.

« La Russie entend avant tout poursuivre le dialogue et les efforts sur le front diplomatique », a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, accusant les Etats-Unis d’être responsables des tensions actuelles.

« La Russie et le président Vladimir Poutine avaient averti des conséquences qui viendraient inévitablement si l’un des Etats faisant partie de l’accord venait à mettre fin à ses obligations en se retirant. Nous constatons aujourd’hui avec regret ces conséquences », a poursuivi M. Peskov.

L’Iran a confirmé dimanche qu’il commençait à enrichir de l’uranium à un niveau prohibé par l’accord international sur son programme nucléaire, fragilisant encore davantage cet accord conclu en 2015, en représailles au retrait unilatéral de Washington de l’accord en mai 2018 et aux sanctions américaines ayant suivi.

Téhéran s’était engagé par ce texte à ne pas chercher à acquérir la bombe atomique et a accepté de réduire drastiquement son programme nucléaire en échange de la levée de sanctions internationales asphyxiant son économie.

Mais le rétablissement des sanctions américaines a eu pour effet de presque totalement isoler l’Iran du système financier international et de lui faire perdre la quasi-totalité de ses acheteurs de pétrole.

Ce nouveau développement survient sur fond de tensions exacerbées entre Washington et Téhéran et fait craindre un embrasement dans la région du Golfe.

atlantico.fr

L’Iran enrichit désormais de l’uranium à plus de 4,5 %

L’Iran enrichit, depuis lundi 8 juillet au matin, de l’uranium à plus de 4,5 %, a rapporté l’agence semi-officielle iranienne ISNA, en citant le porte-parole de l’organisation iranienne de l’énergie atomique OIEA. « Ce matin, l’Iran a passé le seuil de 4,5 % pour l’enrichissement de l’uranium », écrit l’ISNA. « Ce degré de pureté est parfaitement suffisant pour les besoins du pays en combustible pour centrale nucléaire », a précisé Behrouz Kamalvandi, le porte-parole de l’OIEA.

Téhéran avait déjà annoncé, dimanche, avoir commencé à enrichir ce minerai à un degré supérieur à la limite de 3,67 % imposée par l’accord international sur le nucléaire iranien de 2015. nouvelobs.com

Bolton et Netanyahu ont mis fin aux pourparlers de 2005 sur l’Iran et Trump a été séduit par l’accord de 2015

Russia Today – Le conseiller à la sécurité nationale John Bolton et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ont fait échouer un accord nucléaire entre l’Iran et l’Occident en 2005 et ont fait de même avec le président Trump, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif.

« Bolton & Netanyahou ont tué l’accord de Paris entre l’E3 et l’Iran en 2005 en insistant sur l’absence d’enrichissement « , a déclaré Zarif mardi sur Twitter. « Résultat ? L’Iran a multiplié par 100 son enrichissement depuis 2012. »

Se référant à Bolton et Netanyahou en tant qu' »équipe B », Zarif a ensuite déclaré qu' »ils ont attiré Donald Trump à tuer la JCPOA avec la même illusion », la JCPOA étant le plan d’action global conjoint de 2015, ou accord nucléaire iranien.

Lundi, l’Iran a intensifié ses activités d’enrichissement de l’uranium au-delà du plafond de 3,67 % fixé par la JCPOA, en réponse au retrait unilatéral des États-Unis de la JCPOA l’année dernière et à l’application de sanctions économiques sévères à l’Iran.

L’intensification de l’enrichissement a également été réalisée en réponse au manquement des signataires européens du JCPOA à leurs obligations commerciales avec l’Iran dans le cadre de l’accord.

Avant le retrait de Trump, Netanyahou avait fait pression sur son homologue américain pour qu’il abandonne l’accord, le qualifiant d' »erreur historique » et accusant Téhéran de tricher sur l’accord – à l’aide d’un diaporama de théâtre. À la veille du retrait des États-Unis l’an dernier, Bolton, un faucon de guerre iranien de longue date, a qualifié l’accord d’escroquerie et promis un changement de régime dans la République islamique d’ici la fin de l’année.

rt.com

theiranproject.com

Trump veut parler. L’Iran n’est pas intéressé

PoliticoNahal Toosi – Le président Donald Trump veut s’asseoir avec les dirigeants iraniens – mais ils ne partagent pas son empressement à parler, révélant les limites des ouvertures diplomatiques personnelles du président.

Tandis qu’un autre adversaire, la Corée du Nord, est venu à la table pour un face à face avec Trump, Téhéran a répondu dimanche à la combinaison de plaidoyers de Trump et de sanctions économiques par provocation.

Les responsables iraniens ont déclaré qu’ils commenceraient, d’ici quelques heures, à enrichir de l’uranium au-delà des limites fixées dans le cadre d’un accord nucléaire international de 2015, le dernier d’une série de coups de couteau potentiellement mortels dans l’accord. Ils ont également déclaré que l’Iran continuerait de réduire sa conformité à l’accord tous les 60 jours, à moins que les puissances mondiales ne le protègent des sanctions que Trump a réimposées après avoir abandonné l’accord l’année dernière.

« Nous sommes tout à fait prêts à enrichir de l’uranium à n’importe quel niveau et avec n’importe quelle quantité », a déclaré Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, selon les médias.

C’est une approche qui fait courir aux deux pays le risque d’un éventuel affrontement militaire.

politico.com

theiranproject.com

Trump, Macron, parlent du programme nucléaire iranien, Maison-Blanche

WASHINGTON, Reuters – Le président américain Donald Trump s’est entretenu lundi avec le président français Emmanuel Macron au sujet de la menace que fait peser l’Iran sur l’enrichissement de l’uranium.

« Ils ont discuté des efforts en cours pour s’assurer que l’Iran ne se dote pas d’une arme nucléaire et pour mettre fin au comportement déstabilisateur de l’Iran au Proche-Orient », a déclaré un porte-parole de la Maison-Blanche dans un communiqué.

Le président Macron n’est même pas capable de gérer les Gilets Jaunes, la crise migratoire, les retraités à l’agonie, les SDF alors donner des leçons autres pays souverains.

reuters.com

theiranproject.com

Adaptation Yandex

Publicités
Cet article a été publié dans Conseil de sécurité, Establishment, Europe, International, Iran. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.