Washington mène des simulations de frappes aux portes de l’Iran

Si les États-Unis nous attaquent, nous raserons Tel-Aviv et Haïfa en Israel – Yadollah Javani, IRGC, Iran

Russia Today

En pleine crise diplomatique avec Téhéran, Washington montre ses muscles dans le golfe persique. Des avions de chasse ont été déployés par l’armée américaine afin de mener des exercices militaires.

Le 1er juin, se sont déroulés des exercices militaires américains dans le ciel et en mer au large de l’Iran : les Etats-Unis ont déployé un bombardier stratégique B-52 et un porte-avion de leur flotte dans le golfe persique pour un exercice conjoint.

L’armée de l’air américaine a ainsi fait savoir, dans un communiqué cité par Associated Press le 2 juin, que l’exercice militaire en question avait impliqué des avions de combats F/A-18 Super Hornets, des hélicoptères MH-60 Sea Hawk et des avions E-2D Growler. Ces aéronefs ont décollé depuis le porte-avion USS Abraham Lincoln et ont été rejoints par les B-52.

Les forces armées américaines ont évoqué des «opérations de simulation de frappes». Le porte-avion polyvalent USS Abraham Lincoln est déployé au Moyen-orient depuis le mois de mai. Washington avait alors expliqué vouloir envoyer «un message clair et indubitable au régime iranien».

Le capitaine William Reed a ainsi expliqué à la presse : «Cet exercice conduit aujourd’hui par nos forces aériennes avec l’appui des B-52 est une démonstration incroyable de la façon dont notre armée peut rapidement renforcer notre létalité et nos capacités à répondre rapidement à toute forme de menace en cas de besoin.»

francais.rt.com

IRGC Corps des Gardiens de la révolution islamique

Si les États-Unis nous attaquent, nous raserons Tel-Aviv et Haïfa

« C’est un sentiment assez impressionnant de voir nos avions voler aux côtés du bombardier de l’armée de l’air, » a déclaré le Cne William Reed, commandant du CVW-7.

« L’entraînement que l’escadre aérienne mené aujourd’hui avec les B-52 est une démonstration incroyable de la façon dont nos militaires peuvent se joindre rapidement à nos capacités pour accroître notre létalité et notre capacité à réagir à toute menace lorsqu’elle est sollicitée. » afcent.af.mil

Publicités
Cet article a été publié dans CGRI, Conseil de sécurité, Establishment, Géopolitique, Golfe Persique, International, Iran, Occident, ONU, Orient, Pays arabes, Pays du Golfe, Politique, UN, UNSC, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.