Direct, Gilets Jaunes, 1er Mai : Benalla fait parti des 7 400 “Robocop” des forces de l’ordre à Paris

Aujourd’hui, branle-bas de combat, Macron et Castaner vont castagner dur, ça va tirer dans tous les coins! C’est la guerre!
Mise à jour, le 3 mai -Vidéo 1er Mai un CRS filmé en train de jeter un pavé
Mise à jour, le 2 mai 2019 -1er Mai Des CRS frappent et séquestrent des Gilets Jaunes. Au moins une cinquantaine de personnes enfermée par les forces de l’ordre -Source vidéo Street News

Maria, 19 ans, crâne fracturé et cerveau touché! Touchée par un tir de LBD à la cuisse, la jeune femme de 19 ans, qui s’est écroulée à terre, a été alors violemment matraquée et frappée à coups de pied à la tête!

«Plus de 10 policiers en jean, casqués, matraque à la main, brassard à l’épaule arrivent en courant et mettent chacun des coups de matraque et de pied à la personne au sol» sputnik

Détail symbolique d’une stratégie sécuritaire inédite assumée par le gouvernement, les unités de première ligne ont reçu l’ordre de prendre leur service «en « tenue Robocop », surnom donné aux « gilets pare-coups lourds », ces équipements coqués et ultra-renforcés normalement réservés aux émeutes urbaines» francais.rt.com

Christophe Castaner, on a des gilets jaunes qui se sont radicalisés, « 1.000 à 2.000 activistes radicaux, possiblement renforcés d’individus venant de l’étranger, pourraient tenter de semer le désordre et la violence. Ils devraient être rejoints par plusieurs milliers de ce qu’il convient désormais d’appeler des ultra jaunes, ces gilets jaunes qui se sont peu à peu radicalisés ».

Mr. Castaner est un champion pour faire des blagues à 100 balles, « des gilets jaunes qui se sont radicalisés ou des ultra jaunes, ces gilets jaunes qui se sont peu à peu radicalisés » afp.com

francais.rt.com en continu

10h10 A Paris, plusieurs centaines de manifestants sont déjà arrivés à Montparnasse, point de départ d’un cortège qui se dirigera vers la place d’Italie, à l’appel de syndicats et de Gilets jaunes.

10h45 A Rouen, le cortège s’est mis en branle.

10h45 A Toulouse, les manifestants, nombreux à porter le gilet jaune, ont acclamé les «médics», ces volontaires qui portent les premiers secours aux blessés durant les samedis de mobilisation.

11h00 Pour accéder au rassemblement parisien de Montparnasse, des fouilles corporelles très rigoureuses sont pratiquées par les forces de l’ordre, comme le rapporte notre reporter Lucas Léger, sur place. @lucas_rtfrance
Notre reporter témoigne d’un rassemblement hétéroclite, relatant la présence de «militants de gauche, d’écolos, de pro-Kurdes, de syndicalistes et bien sûr de Gilets jaunes».

11h15 Les premiers cortèges de manifestants se sont élancés en région, notamment dans les villes de Bordeaux, de Toulouse et de Périgueux @Snes24

11h30 Comme annoncés à l’approche du 1er mai, des contrôles préventifs sont effectués de parts et d’autres de la capitale, aux abords des rassemblements prévus.

«À la gare Saint Lazare à Paris, les forces de sécurité de la police effectuent des contrôles préventifs pour intercepter les individus détenant des matériels qui ne sont pas compatibles avec une volonté de manifester pacifiquement», a tweeté le ministère de l’Intérieur dans la matinée.

11h30 Face à un important dispositif policier gare Montparnasse, des manifestants scandent des slogans hostiles aux forces de l’ordre

11h35 A Toulouse, notre reporter web note une mobilisation très importante.

11h40 Place des Pyramides dans le 1er arrondissement de Paris, des partisans de Jean-Marie Le Pen sont rassemblés en attendant son traditionnel dépôt de gerbe au pied de la statue équestre de Jeanne d’Arc.

11h55 A Bordeaux, la manifestation se déroule dans le calme.

12h00 A Montpellier, le quotidien Le Midi Libre dénombre «plusieurs milliers» de manifestants.

12h05 Présent à Marseille, le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a brocardé les mesures annoncées par Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse le 25 avril. «La semaine dernière [le président de la République] nous a appris que le mouvement des Gilets jaunes avait pour objectif la suppression de l’ENA», a-t-il ironisé. «Nous, on n’avait jamais entendu [ça] une seule fois. On a entendu « Macron démission », ça beaucoup… Mais « A bas l’ENA », non», a-t-il encore lancé.

12h10 Un cortège de la marche pour le climat part de la place d’Italie à destination de Montparnasse

12h10 En immersion au sein du rassemblement de Montparnasse, notre reporter décrit un climat particulièrement hostile envers certains médias. «Chaque apparition, même furtive, d’un des journalistes présents au balcon de l’hôtel Édouard VI à #Montparnasse suscite hués et insultes de la part des manifestants : « BFM, enc**és ! »», décrit-il.

12h20 A Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), des Gilets jaunes ont organisé une opération escargot au moyen de 100 à 150 voitures.

12h25 Répondant à l’idée que certains avaient suggérée, des manifestants ont décidé pour ce 1er mai de défiler avec un masque représentant Alexandre Benalla.

Faisant référence au premier anniversaire de l’affaire qui a éclaboussé l’ancien chargé de la sécurité du président, le manifestant Voltuan chante : «Joyeux anniversaire Benalla».

View this post on Instagram

Un manifestant en masque «Benalla» lors de la manifestation du 1er-Mai à Paris ⠀ À l’approche du 1er mai, plusieurs collectifs de manifestants ont proposé de marquer le premier anniversaire de l’«affaire Benalla» qui continue d’embarrasser l’élite politique française. ⠀ Sur la page Facebook de l’évènement 1er mai 2019: Benalla, un an déjà!, les organisateurs invitent leurs concitoyens à arborer mercredi prochain lors de la manifestation un masque représentant l’ex-collaborateur de l’Élysée afin de «symboliser "La Répression En Marche" et l’impunité du pouvoir». ⠀ LINK IN BIO ☝️ Pour en savoir plus, cliquez sur le lien dans le profil ⠀ #France #Paris #1ermai #Benalla #AlexandreBenalla #manifestation #FêteDuTravail #1mai

A post shared by Sputnik France (@sputnik_france) on

12h25 À l’approche du 1er mai, plusieurs collectifs de manifestants proposent de marquer le premier anniversaire de l’«affaire Benalla» qui continue d’embarrasser l’élite politique française. Article ⏭ sputniknews

12h35 Alors que Jean-Marie Le Pen a rendu hommage à Jeanne d’Arc à Paris, Marine Le Pen s’est déplacée à Metz, accompagnée de la tête de liste RN pour les européennes Jordan Bardella. Sur les images publiées sur les réseaux sociaux, nous les voyons déposer une gerbe devant la statue de Jeanne d’Arc.

12h40 A Toulouse, on note une présence très visible de l’ultra gauche et des «Antifas», avec une banderole «Acab» («All cops are bastards», «Tous les flics sont des fumiers»).

12h50 Notre reporter Lucas Léger était dans le cortège de la manifestation parisienne à Montparnasse, avant son départ prévu en début d’après-midi vers la place d’Italie.

13h10 Comme en témoignent plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, le premiers heurts ont éclaté à Paris, notamment aux abords de la Rotonde, boulevard du Montparnasse.

Les forces de l’ordre ont riposté par des tirs de lacrymogène et une charge. Comme le précise Le Figaro, «les policiers bloquent les manifestants jusqu’à 14h30, heure du début de la manifestation déclarée. L’ambiance est tendue.»

13h15 Premiers affrontements et tirs de gaz lacrymogènes à Paris
Les premiers affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre suivis de tirs de gaz lacrymogènes ont eu lieu à Paris avant le départ du cortège. Article ⏭ sputniknews

13h30 Après les premiers heurts qui ont déclenché une charge des forces de l’ordre à Paris, un cordon de policiers subit une pluie de projectiles au niveau de la Rotonde.

13h30 Comme il l’avait annoncé dans ses moyens déployés pour le 1er mai, le ministère de l’Intérieur utilise aujourd’hui des drones «pour des opérations de surveillance, de reconnaissance et d’appui tactique».

13h20 A Lyon, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

13h30 Notre reporter web Frédéric Aigouy est en direct sur Facebook, depuis la manifestation de Toulouse.

13h40 Notre reporter web Lucas Léger se trouve à proximité de Montparnasse, où des heurts entre Black blocs et forces de l’ordre ont éclaté avant même le départ de la manifestation.

14h00 Atmosphère tendue boulevard de Montparnasse. Les forces de l’ordre procèdent à des interpellations @sputnik_fr

13h40 A Paris, un fourgon des forces de l’ordre a été attaqué par plusieurs individus, le pare-brise a notamment été la cible de pierres imposantes lancées par des manifestants cagoulés.

14h00 Deux manifestants blessés
Atmosphère tendue boulevard de Montparnasse. Les forces de l’ordre procèdent à des interpellations

13h50 En immersion dans le cortège parisien où ont débuté des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, notre reporter a capturé les images impressionnantes d’une charge policière en réponse à des projectiles reçus.

14h05 En déplacement à Montigny-Lès-Metz où elle a déposé une gerbe au pied de la statue de Jeanne d’Arc, Marine Le Pen s’est exprimée sur les violences en cours dans certaines manifestations du 1er Mai.

Considérant qu’il mettait «tout en œuvre pour que les casseurs d’extrême gauche continuent leurs détériorations», la présidente du RN a déclaré : «Le gouvernement refuse d’apporter des réponses politiques qui soient audibles.»

14h10 A Montpellier, un journaliste de 20 Minutes a constaté que les Gilets jaunes avait «éclipsé» les syndicalistes et pris la tête du cortège, après des «frictions».

14h10 Comme le rapporte France Bleu qui cite la préfecture de police, 9 016 contrôles préventifs et 165 interpellations auraient été effectués à 13h15 à Paris. @francebleu

14h25 Dans le cadre de la mobilisation du 1er-Mai à Besançon, entre 200 et 300 Gilets jaunes ont entrepris une tentative de s’introduire dans le commissariat local, selon la préfecture du département, citée par Franceinfo. Article ⏭ sputniknews

14h30 Présent parmi les manifestants qui défilent dans la capitale, le Gilet jaune Maxime Nicolle a été filmé lors d’un face à face tendu avec un CRS, ce dernier repoussant le Gilet jaune qui s’approche de lui.

14h35 A Toulouse, les forces de l’ordre ont verrouillé tous les accès au centre-ville.

14h40 Simultanément à d’autres rassemblements en cours dans la capitale, un défilé en faveur du Frexit est en cours entre la place de la Nation et celle de la République. L’Union populaire républicaine (UPR), le parti de François Asselineau, est à l’origine de cette marche.

Parmi les pancartes visibles au sein de ce cortège, on peut lire «UE dictature», «OTAN = guerre» ou encore «Ensemble pour le Frexit».

15h00 La brasserie La Rotonde, où Emmanuel Macron avait fêté sa victoire à la présidentielle, reste barricadée pour prévenir de possibles dégradations de la part des casseurs.
Sur les images circulant sur les réseaux sociaux, un important dispositif policier comptant une centaine d’agents protège le bâtiment, alors que le cortège des manifestants passe à proximité.

15h20 HP Dopi était en direct.

15h25 «Merci les pompiers !» ou encore : «Les pompiers avec nous !»… Des combattants du feu ont été applaudis par un grand nombre de manifestants du cortège parisien. Des poignées de main ont été échangées.

15h40 Notre reporter web Lucas Léger se trouve dans le cortège parisien qui doit se rendre de Montparnasse à la place d’Italie.

15h50 La situation à Paris dégénère: jets de gaz lacrymogènes réguliers et incidents devant le commissariat du 13e arrondissement

16h00 La correspondante de RIA Novosti à Paris Viktoria Ivanova a reçu des coups de matraque tandis que la police dispersait les casseurs au cours d’une manifestation dans la capitale. La journaliste se trouvait au sein de la foule en train de filmer. Article ⏭ sputniknews

16h00 Selon notre reporter sur place à Toulouse, plusieurs petit groupes de Gilets jaunes sont parvenus à atteindre le centre-ville, aux environs du métro Jean-Jaurès, en contournant les forces de l’ordre.

La police tente de fractionner et repousser les manifestants dans des petites rues.

16h15 La situation est très tendue entre les forces de l’ordre et les manifestants à Paris, peu avant la Place d’Italie, le point d’arrivée prévu pour le cortège du 1er Mai.

16h15 Place d’Italie, l’atmosphère s’échauffe de plus en plus. Un canapé et d’autres objets en feu à Paris, des affrontements sont en cours en fin de cortège.

16h40 Un drone a été utilisé par les forces de l’ordre tandis qu’elles projetaient d’orienter la marche vers la place d’Italie.

16h40 Une voiture a pris feu à Paris, rue de Campo-Formio, dans le 13e arrondissement de Paris.

17h00 Un policier aurait été blessé en plein visage.

17h10 Selon une vidéo tournée par le journaliste indépendant Clément Lanot, un CRS a été blessé. Le commissariat du 13e arrondissement a également été menacé.

17h10 Un restaurant situé à l’angle du boulevard Saint-Marcel et de la rue de l’Essai à Paris a été fortement endommagé.

17h15 A Toulouse, les forces de l’ordre ont de nouveau fait usage de gaz lacrymogène dans le but de disperser un petit groupe de manifestants.

17h15 Le chaos règne bouvevard Saint-Marcel où un CRS aurait reçu des blessures graves.

17h40 Un véhicule de pompiers, venu éteindre l’incendie en pleine rue, se retrouve entouré de manifestants tandis que de la fumée emplit la rue.

18h00 A Paris, une violente altercation a éclaté entre Taha Bouhafs, ex-candidat La France insoumise (LFI) aux législatives de 2017, et plusieurs policiers. L’un d’entre eux lui a confisqué son téléphone avant de le jeter par terre.

18h00 Un policier a été blessé à Paris. Il s’est retrouvé à terre.

18h10 A Toulouse, les forces de l’ordre dispersent sans ménagement les manifestants.

18h15 Selon notre reporter Lucas Léger, un manifestant a été blessé lors d’une charge des forces de l’ordre au niveau de la place d’Italie (13e arrondissement de Paris).

Peu avant, on peut voir ces mêmes forces de l’ordre disperser les manifestants avant de reculer.

18h20 Le maire du 13e arrondissement de Paris, Jérôme Coumet, a accusé sur Twitter les «casseurs» d’avoir «attaqué une école» rue Fagon @jerome_coumet

18h20 A Toulouse, les quelques Gilets jaunes encore présents sont plongés dans un nuage de gaz lacrymogène.

18h20 Un drone survole la place d’Italie, théâtre de violences. Le 30 avril, alors qu’il évoquait son dispositif concernant les manifestions du 1er mai dans la capitale, le préfet de Paris Didier Lallement avait affirmé que des drones seraient utilisés comme «moyens de voir ce qui se passe dans certaines rues».

18h30 Des personnes commencent à arriver place de la Contrescarpe, où un rassemblement est prévu à 19h pour célébrer «l’anniversaire» d’Alexandre Benalla. Il y a un an, l’ex-conseiller d’Emmanuel Macron avait été surpris en train de violenter un couple au même endroit. «Fêtons notre anniversaire commun, entre lui et tous les manifestants tabassés avec zèle et amour de la République !», écrivent sur Facebook les Cerveaux non disponibles, une page affirmant diffuser une «information alternative et indépendante sur le mouvement des Gilets Jaunes».

18h30 Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, montre un femme en train de verser de l’eau sur les forces de l’ordre sous son balcon, avant d’être visée par un CRS avec son LBD40. La scène aurait eu lieu sur le boulevard de l’Hôpital à Paris.

18h40 A 18h00, il y avait 330 interpellations et 17.706 contrôles préventifs à Paris, selon la préfecture de police

19h10 Le calme est revenu au niveau de la place d’Italie (13e arrondissement de Paris). Plus tôt, des heurts avaient éclaté entre forces de l’ordre et manifestants.

20h10 A Montpellier, la manifestation a été marquée par des tensions entre Gilets jaunes et forces de l’ordre. Les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes, d’après lés médias.

Selon Midi Libre Montpellier, plusieurs milliers de personnes ont participé à la manifestation du 1er-Mai. La tension est montée vers 16h00. Les forces de l’ordre ont lancé des grenades lacrymogènes sur la place de la préfecture et d’autres de désencerclement près de la gare Saint-Roch, précise BFM TV.

Deux personnes ont été interpellées pour jets de projectiles.

Vers 18h00, les forces de l’ordre ont tenté de disperser les manifestants sur la Comédie avec des gaz lacrymogènes.

19h35 Les manifestants entonnent un «joyeux anniversaire» dédié à Alexandre Benalla.

19h05 Une photo d’un homme affirmant avoir reçu un tir de LBD en plein visage a été publiée sur Twitter par un journaliste du Monde. Article ⏭ https://fr.sputniknews.com/france/201905011040950338-1er-mai-paris-homme-lbd-tir-visage/

20h30 Plusieurs milliers de personnes ont participé au défilé du 1er-Mai à Toulouse au plus fort de la manifestation, notent les médias.
Des manifestants ont tenté de rejoindre le centre-ville via le pont Saint-Pierre, bloqué par les forces de l’ordre. Les premiers gaz lacrymogènes ont été tirés, rapporte Actu.fr.

Des heurts ont ensuite éclaté à la station Jean-Jaurès vers 16h10, puis au niveau de la statue de Jeanne-d’Arc à 16h30.

La police a lancé des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants, indique la Dépêche.

Merci tous, Yandex

Publicités
Cet article a été publié dans Europe, France, International, Manifestations, Police, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.