😡La Gestapo de Macron accusée de politique de “répression” et de “violation” des droits des Gilets Jaunes

Le régime de DICTATURE Macron mène une guerre contre les Gilets Jaunes, 8701 interpellations, 13 000 tirs de LBD, 1 428 de grenades lacrymogènes, 4 942 de grenades désencerclement

By Victor Mallet
La France accusée de politique de « répression » pour réprimer les protestations

Le gouvernement Macron nie les violations des droits des gilets jaunes

L’Etat français d’Emmanuel Macron a été accusé de « renforcer la sécurité et la répression » non seulement pour lutter contre les menaces terroristes, mais aussi contre les gilets jaunes, des manifestants anti-gouvernementaux et anti-migrants.

Dans son rapport annuel 2018 publié mardi, Jacques Toubon, défenseur officiel des droits de l’homme ou médiateur national, s’est plaint d’un nombre sans précédent d’arrestations préventives qui semblent être une extension de l’état d’urgence anti-terroriste imposé en 2015 et censé prendre fin en 2017.

« En France, parallèlement au déclin des services publics, une politique de sécurité et de répression renforcée s’est enracinée face à la menace terroriste, aux troubles sociaux et aux craintes d’une crise de l’immigration », indique le rapport.

Elle a conclu qu’un état d’esprit de sécurité avait contribué à la formulation d’une nouvelle approche juridique, fondée sur la suspicion, « dans laquelle les droits et libertés fondamentaux ont été dans une certaine mesure sapés et affaiblis par des mesures de sécurité visant à contrôler les espaces publics ».

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur de M. Macron, a immédiatement rejeté les accusations. « Pendant des semaines, chaque samedi, nos forces de sécurité ont été attaquées, a-t-il dit. « Vous devez poser une question simple : « Nos forces de sécurité ont-elles le droit de se défendre face à l’ultra-violence de certains manifestants ? » »

Stanislas Gaudon de l’Alliance Police Nationale, un syndicat, a déclaré que M. Toubon avait oublié la « nature de plus en plus agressive et organisée » des extrémistes de gauche et de droite, qui avaient utilisé les gilets jaunes comme couverture pour leurs attaques contre la police.

Selon la police, 1 300 policiers et 2 000 manifestants ont été blessés. Onze personnes ont également trouvé la mort lors des manifestations dans des accidents de la circulation, principalement aux ronds-points et aux carrefours où les manifestations ont commencé en novembre de l’année dernière pour protester contre une augmentation des taxes écologiques sur le carburant.

Le dernier rapport n’était pas le premier à critiquer le gouvernement français pour sa réponse aux gilets jaunes.

L’ONU et le Conseil de l’Europe ont condamné ce qu’ils considèrent comme un usage disproportionné de la force contre les manifestants, en particulier le tir de plus de 13 000 balles en caoutchouc [LBD], de grenades assourdissantes et de grenades lacrymogènes.

Même certains des membres du parti du président à l’Assemblée nationale se sont abstenus lors du vote de la loi « anti-casseurs », qui devrait bientôt entrer en vigueur. Il permettrait aux fonctionnaires d’interdire aux individus de manifester et d’interdire aux manifestants de masquer leur visage pour éviter d’être identifiés.

Gaspard Koenig, du think tank libéral parisien Génération Libre, écrit dans le Financial Times, a déclaré que le président français était « le chouchou des progressistes », mais a ajouté : « M. Macron est sur une pente glissante vers une sorte de « despotisme démocratique » familier aux lecteurs d’Alexis de Tocqueville. Il place le bien-être général et la sécurité publique au-dessus des droits individuels. »

Cependant, la double réponse de M. Macron aux gilets jaunes – à la fois réprimer les protestations et lancer un « grand débat national » sur les doléances populaires – a trouvé un écho favorable auprès des électeurs, en particulier auprès des commerçants et des conservateurs qui en ont assez des mois de perturbations du week-end dans les centres villes.

Les récents sondages indiquent que son taux d’approbation parmi les Français, bien qu’il soit encore dans les années 20 ou 30, soit aussi élevé qu’il était avant le début des manifestations gilets jaunes.

La République en Marche, le parti de M. Macron, détient une faible avance sur le Rassemblement national d’extrême droite de Marine Le Pen dans les sondages à l’approche des élections européennes de mai..

ft.com

Dictature

510 signalements, 1 décès, 208 blessures à la tête, 22 éborgnés, 5 mains arrachées @davduf

Adaptation Yandex

Victor Mallet @VJMallet est journaliste, commentateur et auteur avec plus de trois décennies d’expérience en Europe, en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique. Il est actuellement chef du bureau parisien du Financial Times, et a travaillé auparavant comme rédacteur en chef pour l’Asie et rédacteur en chef pour l’Asie basé à Hong Kong. Il a écrit des livres sur le Gange et sur la modernisation de l’Asie du Sud-Est.

Cet article a été publié dans Amnesty, Dictature, Droits de l'Homme, Europe, France, International, Liberté d'expression, Manifestations, ONU, Police, Politique, Sanctions, Sécurité, Scandale, UE, UN, UNSC. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 😡La Gestapo de Macron accusée de politique de “répression” et de “violation” des droits des Gilets Jaunes

  1. Ping : Syrie : Les Su-34 russes, dotés de missiles anti-bunkers ont bombardé Idlib | Yandexfr – DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE

  2. Ping : L’actualité : massacre de peuls dans un village malien ; politique de diversion et de répression contre les Gilets jaunes ; manifestions en Algérie ; la macronie et la trumpisterie annoncent la fin de l’État islamique – le blog de Da

  3. répressionpolitique66 dit :

    Le gouvernement macron est sans doute le pire depuis la 2ème guerre,une honte.Sa propagande est devenue insupportable.Ses méthodes brutales sont une menace bien réelle pour notre république.Du fait d’une répression aveugle et cruelle on déplore des morts,des blessés graves,des estropiés & handicapés à vie.Le danger manifeste que le gouvernement macron fait courir au peuple français doit amener tous les Français de bonne volonté au sursaut républicain pour pousser ces énergumènes vers la sortie.Nous ne pouvons pas accepter que notre pays reste sous l’emprise d’un pouvoir incompétent,corrompu & violent.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.