Syrie : 50 martyrs dans un nouveau massacre commis par la Coalition internationale contre les habitants du camp de Baghoz

50 civils tués, dont la plupart sont des enfants et des femmes

Deir Ezzor, SANA – L’aviation de la « Coalition internationale » a commis un nouveau massacre contre les habitants du camp de Baghoz dans la banlieue sud-est de Deir Ezzor.

Des sources civiles ont affirmé à SANA que l’aviation de la « Coalition internationale », conduite par les Etats-Unis, avait bombardé le camp de Baghoz, ce qui a fait 50 civils martyrs, dont la plupart sont des enfants et des femmes.

Les sources ont ajouté que le bombardement avait visé les familles qui avaient pris la fuite des zones de déploiement des terroristes du réseau « Daech » dans le camp.

Razane

sana.sy

Cet article a été publié dans Coalition US, Conseil de sécurité, Crimes, Crimes de Guerre, Droits de l'Homme, Guerre, International, Occident, ONU, Orient, Politique, Syrie, Terrorisme, UN, UNSC, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Syrie : 50 martyrs dans un nouveau massacre commis par la Coalition internationale contre les habitants du camp de Baghoz

  1. Ping : Syrie : 50 martyrs dans un nouveau massacre commis par la Coalition internationale contre les habitants du camp de Baghoz | Raimanet

  2. Ping : +18 📹Massacre dans les mosquées de Christchurch, Nouvelle-Zélande | Yandexfr – DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.