Syrie : Une patrouille de l’armée russe entre dans une zone tenue par la Turquie près de Manbij

Les Kurdes YPG protégés par la France de Macron auront bientôt un souci face aux forces de Poutine et Erdogan, devraient déguerpir ou se rendre aux autorités du président Assad

By News Desk

BEYROUTH, LIBAN, 16H00, le 14 – Pour la première fois au cours de ce conflit qui dure depuis huit ans, l’armée russe est entrée dans une zone militaire turque au nord de la Syrie.

Selon la chaîne en arabe de Russia Today, la police militaire russe a commencé à effectuer des patrouilles dans les zones contrôlées par la Turquie autour de la ville stratégique de Manbij.

Plus tard dans la journée, des unités militaires turques sont entrées dans les zones de l’armée arabe syrienne SAA autour de Manbij pour mener leurs patrouilles communes avec la police russe.

L’armée turque a été repérée près des positions des unités de protection du peuple YPG FDS SDF dirigées par les Kurdes dans les villes de Maranaz, Ayn Daqna, Kafr Khasher et Menagh..

almasdarnews.com

Adaptation Yandex

Le président Macron comme Hollande, à vouloir un État Kurde en Syrie, un pays souverain est une cause perdue, une voie sans issue. Le président Poutine a promis à Assad, d’apporter toute assistance, de défendre la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie, ceci est un document présenté par l’armée russe à la Douma et a été approuvé par le président russe.

La France a perdu la guerre en Syrie. Vu du droit international, la présence de la France en Syrie est illégale. La France n’a rien à faire en Syrie, elle n’y ait pas invité comme la Russie, le Hezbollah libanais, l’Iran, les avions irakiens, la Turquie n’était pas invitée, mais fait partie des garants de la Syrie, d’un accord Iran-Russie-Turquie.

La « Déclaration de Moscou », il déclare que les trois pays défendent « la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne ». L’intégration de la Turquie, une des plus grandes forces de l’OTAN à cet accord était un moyen pour la Russie de défier l’occident. Poutine, malin comme un ours, s’est peut-être dit, « Vaut mieux avoir un ennemi comme ami », dans son camp. Maintenant, Erdogan et Poutine se voient souvent, se téléphonent souvent, font des affaires, pétrole, gaz, S-400.

Ça, c’est du KGB Poutine.

Pour Poutine, une seule mission, rendre au peuple syrien, la souveraineté de la Syrie.

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, International, Orient, Politique, Résistance, Russie, Syrie, Terrorisme, Turquie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Syrie : Une patrouille de l’armée russe entre dans une zone tenue par la Turquie près de Manbij

  1. Ping : Syrie : Une patrouille de l’armée russe entre dans une zone tenue par la Turquie près de Manbij | Réseau International

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.