😡Violences policières : La justice du pouvoir autorise de tirer sur les français au flashball

Le Tribunal administratif de Paris croit à la version du ministre Castaner, 4 blessés graves, alors, pour David Dufresne, 17 personnes ont perdu un oeil

L’arme qui crève les yeux des gilets jaunes adoubée

Un tribunal parisien a refusé d’interdire vendredi le LBD, une arme décriée pour les blessures graves qu’elle occasionne lors des manifs.

La justice française a refusé vendredi de suspendre l’usage du lanceur de balles de défense LBD pour les prochaines manifestations malgré les graves blessures dont cette arme est rendue responsable depuis le début du mouvement social des «gilets jaunes».

En pleine polémique sur les violences policières, le Tribunal administratif de Paris a invoqué notamment l’arrivée dans les rangs des forces de l’ordre de caméras destinées à filmer les tirs, annoncée cette semaine.

Les juges administratifs avaient été saisis en urgence jeudi par la Ligue des droits de l’homme LDH et le syndicat CGT qui disaient craindre de nouveaux blessés, voire «des morts» et réclamaient l’interdiction des LBD-40, nouvelle version du flash-ball, dès les prochains rassemblements à Paris et sur tout le territoire.

Depuis la mi-novembre, les manifestations de gilets jaunes se répètent tous les samedis. Dans sa décision, le tribunal s’est estimé incompétent pour donner des instructions au ministère de l’Intérieur et pour «prendre des mesures qui auraient valeur réglementaire» dans toute la France. «Cette requête relève de la compétence (…) du Conseil d’État», la juridiction administrative suprême, a-t-il fait valoir.

«Comptables des futurs blessés»

Pour motiver leur décision, les juges ont notamment rappelé l’annonce de la préfecture de police disant que les membres des forces de l’ordre disposant de LBD «seraient en binôme avec un porteur de caméra» lors de la onzième manifestation, l’Acte 11 des «gilets jaunes», samedi.

Le préfet de police a déjà rappelé par deux fois le cadre d’utilisation de cette arme de défense: dans des conditions proches de la légitime défense et en visant le torse ou les membres, pas la tête.

«Les juges, comme le gouvernement vont être comptables des futurs blessés», a réagi vendredi l’avocat de la LDH, Arié Alimi.

La Ligue et la CGT comptent désormais porter l’affaire devant le Conseil d’État. Selon le collectif militant «Désarmons-les» et un journaliste indépendant, David Dufresne, 17 personnes ont perdu un oeil depuis le début du mouvement le 17 novembre.

Le ministère de l’Intérieur comptabilise pour sa part quatre personnes gravement blessées sur les 81 enquêtes menées par la «police des polices» IGPN et avoue 1.000 tirs de LBD.

20min.ch

Gilets jaunes et violences policières : un recensement exclusif
Faits, dates, lieux, forces impliquées, type de blessures
Mise à jour -26 janvier 2019 à 08h19 -16 éborgnés

Une personne est décédée et vingt-trois autres ont perdu l’usage d’un œil en France entre 2004 et 2013, après avoir été touchées au visage par un tir de LBD Lanceur de balle de défense.

  • Pendant le mouvement des Gilets jaunes, suite aux tirs de LBD 40, Richie A. a perdu son œil gauche à Saint-Paul (La Réunion), le 19 novembre.
  • Le 27 novembre, pendant le mouvement des Gilets jaunes, Cédric P. a perdu l’œil gauche à La Possession (Réunion).
  • Le 1er décembre, pendant le mouvement des Gilets jaunes, à Paris, Frank D. a perdu un œil, Anthony a été blessé à l’œil, Lionel J. a été blessé à la tempe (7 points de suture + 1 plan sous-cutané). Guy B., environ 60 ans, a eu la mâchoire fracturée à Bordeaux.
    Benoît, touché à la tempe à Toulouse, a fait un œdème cérébral et a été placé en coma artificiel dont il est sorti quelques jours plus tard, et Roméo B., fracture ouverte du tibia. Maxime I. a eu une double fracture de la mâchoire à Avignon. Mathilde M., à Tours, blessée à l’oreille, a eu 25 points de suture, acouphènes, lésions internes légères avec troubles de l’équilibre.
  • Le 3 décembre, à Grenoble, Doriana, 16 ans, lycéenne, a eu le menton fracturé et deux dents cassées.
  • Le 5 décembre, à Garges-lès-Gonesse, Issam, 17 ans, lycéen, a eu la mâchoire fracturée, à Saint-Jean-de-Braye, Oumar, 16 ans, lycéen, a eu le front fracturé.
  • Le 6 décembre, à Béziers, Jean-Philippe L., 16 ans, a perdu son œil gauche. Ramy, 15 ans, a perdu son œil gauche à cause d’un LBD 40 ou d’une grenade GLI-F4.
  • Le 8 décembre, à Dijon, Antonin, 15 ans, a eu mâchoire et la mandibule fracturées. À Paris, Thomas, 20 ans, étudiant, a eu le sinus fracturé et Denis a eu le maxillaire fracturé et la lèvre arrachée. Fiorina L., 20 ans, a perdu son œil gauche. Antoine C. a perdu son œil gauche, Nicolas C. a eu la main gauche fracturée. Alexandre F. a perdu son œil droit, Fabien a eu la pommette fendue et le nez fracturé. Emeric S., 22 ans, a eu le poignet fracturé avec déplacement du cubitus. Hichem B. a eu la main gauche fracturée. Hannibal V. a été blessé à l’œil. À Bordeaux, Jean-Marc M. a perdu son œil droit. À Mondeville, Constant a eu le nez fracturé, Marien a eu une double fracture de la main droite. À Toulouse, Yann a eu le tibia fracturé. À Nantes, Philippe S. a été gravement blessé aux côtes, avec hémorragie interne et fracture de la rate.
  • Le 28 décembre, à Toulouse, un homme a perdu un œil.
  • Le 12 janvier, à Strasbourg, un adolescent de 15 ans a été blessé à la mâchoire en marge de la manifestation des gilets jaunes. À Bordeaux, Olivier, pompier de 47 ans, a été touché dans le dos, il a été opéré d’une hémorragie cérébrale puis placé en coma artificiel. #Victimes

Voici le décompte de wikipedia.org jusqu’au 12 janvier 2019, comment M. Castaner peut nous raconter des bobards et la justice qui marche dans la combine? Et la ministre de la Santé Mme. Agnès Buzyn!!! 😡Yandex.

Cet article a été publié dans Europe, France, International, Manifestations, Police, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 😡Violences policières : La justice du pouvoir autorise de tirer sur les français au flashball

  1. Ping : 😡Violences policières : La justice du pouvoir autorise de tirer sur les français au flashball | Raimanet

  2. Gourmel Michel dit :

    Il ne s’agit pas de Flash-ball qui tiraient à 10 m et qui avaient chacune, ne sortie de canon, une énergie de 200 joules (pour la police) comme les balles de 8 mm du Lebel 1892 de l’attentat de Strasbourg ; il s’agit de LBD qui tirent à 50 m et qui ont une énergie de 300 Joules, 1,5 fois Strasbourg. De plus elles font 40 mm de diamètre, et s’incrustent exactement dans l’œil, à qui elles transmettent ainsi la totalité de leur énergie résiduelle, environ 200 joules à l’arrivée. Enfin, la visée du fabriquant étant modifiée par l’État pour le remplacer par un système de viseur holographique EOTECH 412, encore plus précis que le pointeur de référence pour le fabriquant et d’un usage simple… ils peuvent faire mouche à chaque coup

    J'aime

  3. Gourmel Michel dit :

    Erratum. La 1ère phrase est peu compréhensible; il faut lire : Il ne s’agit pas de Flash-ball qui tiraient à 10 m et qui avaient chacune, en sortie de canon, une énergie de 200 joules – pour la police – la même que celle des balles de 8 mm du Lebel 1892 de l’attentat de Strasbourg (une arme faite pour blesser non pour tuer, donc on dirait aujourd’hui sub-létale, c’était la doctrine militaire de l’époque) ;

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.