La frégate russe Amiral Essen rentre à sa base Sébastopol, Russie

L’Amiral Essen était en Syrie pour défendre un Etat souverain, sur ordre du président Vladimir Poutine

By TASS
Russian missile frigate heading home after Mediterranean mission

MOSCOU, 25 décembre, TASS – La frégate de la flotte de la mer Noire, l’amiral Essen, a accompli des missions dans le cadre de la force opérationnelle permanente de la Russie pour la Méditerranée et s’est rendue à son port d’attache à Sébastopol, a indiqué mardi le service de presse de la flotte.

« Le navire de guerre a commencé à traverser les Dardanelles de la mer Noire et le détroit du Bosphore en direction de la base navale permanente de la flotte de la mer Noire – la ville de Sébastopol », a déclaré le bureau de presse.

La frégate Amiral Essen a effectué des missions dans le cadre du groupe de travail permanent de la Russie sur la Méditerranée à partir d’août 2018.

En 2018, la frégate a passé environ 300 jours en mer. Pendant son séjour au sein de l’escadron méditerranéen russe, l’amiral Essen a participé aux exercices inter-flottes en Méditerranée sous la direction du commandant en chef de la marine russe.

Pendant les exercices, l’équipage du navire de guerre s’entraînait à mener une bataille avec un seul navire et en tant que membre d’un groupe naval. La frégate a également tenu des tirs d’artillerie contre des cibles navales et aériennes et s’est livrée à une guerre anti-sous-marine.

L’amiral Essen représente une nouvelle série de frégates du Projet 11356R/M, la désignation Projet 11357 est également utilisée. Ces frégates sont conçues pour détruire les navires et navires de surface ennemis, les sous-marins et les installations au sol, effectuer des patrouilles et défendre les voies maritimes.

Les frégates de ce projet sont équipées de huit lanceurs de missiles de croisière Kalibr-NK capables de frapper des cibles de surface, côtières et sous-marines à une distance pouvant atteindre 2 600 km.

Les navires de guerre de ce projet sont également armés de missiles de défense aérienne et de systèmes d’artillerie Shtil-1, Palash et AK-630M, de canons d’artillerie universels A-190 100mm, de tubes torpilles et de lance-roquettes RBU-6000. Les frégates disposent également d’une piste de décollage et d’atterrissage et d’un hangar pour un hélicoptère de guerre anti-sous-marine Ka-27 ou Ka-31..

tass.com

Adaptation Yandex

Publicités
Cet article a été publié dans Défense Armée, Guerre, International, Mer Noire, Orient, Politique, Résistance, Russie, Syrie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.