Madame la députée @Sonia_Krimi priée de quitter #LREM, pour avoir fait son devoir d’élue de la République Française

Devant la détresse des personnes que je recevais, j’ai symboliquement revêtu un “Gilets Jaunes” – Madame Sonia Krimi

«Gilets jaunes»: Sonia Krimi (LREM) explique pourquoi elle a soutenu le mouvement

Le geste était symbolique, assure-t-elle. La députée de la majorité Sonia Krimi LREM a expliqué mardi avoir revêtu un gilet jaune donné par des manifestants à sa permanence de Cherbourg « pour témoigner que la majorité comprenait leur désarroi ».

« Devant la détresse des personnes que je recevais, j’ai symboliquement revêtu un gilet qu’ils m’avaient offert pour leur témoigner que notre majorité comprenait leur désarroi. Et que des mesures seraient prises pour atténuer leur souffrance », a écrit l’élue de la 4e circonscription de la Manche dans un communiqué, peu avant les annonces du chef de l’Etat.

« Nous sommes nombreux à avoir reçu ou rencontré des personnes qui manifestent avec un gilet jaune (…) il s’agit très majoritairement de personnes sincères et désemparées », explique de son côté dans un communiqué, Sonia Krimi, qui dit condamner « fermement la violence et l’outrance de certains » mais également « l’utilisation politicienne des inquiétudes et des colères de nos concitoyens ».

Toutefois, son geste lui a valu un entretien lundi après-midi avec le président du groupe Gilles Le Gendre, comme elle le raconte dans les colonnes de Liberation. « Il m’a reproché d’avoir « fraternisé » avec les « gilets jaunes » et m’a dit : « Réfléchis à ta place dans le groupe, il y a beaucoup d’hostilité vis-à-vis de toi » ». « Il m’incite à quitter le groupe parce qu’il ne peut pas le faire lui-même en ce moment, pour ne pas risquer d’abîmer l’image d’En Marche ! », a-t-elle encore analysé.

Article complet ⏭ 20minutes.fr

Photos Sonia.Krimi.Officiel

Adaptation Yandex

Sonia Krimi

Elle est née à Tunis en 1982, aînée d’une fratrie de cinq filles, d’un père ouvrier chez Peugeot à Tunis et d’une mère au foyer.

Elle a suivi des études de commerce en Tunisie, qu’elle a poursuivit, en France, par une double maîtrise en commerce international et en management et contrôle stratégique et par un doctorat à Toulon, en France. Elle obtient de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur une bourse pour mener à bien une thèse en sciences économiques sur les pôles de compétitivité. Elle devient ensuite enseignante en management, comptabilité et stratégie d’entreprise à l’université Panthéon-Assas.

Elle demande la nationalité française, et l’obtient en 2012. Elle ne renonce pas toutefois à sa nationalité d’origine, au moment où le droit d’option de nationalité lui est offert en vertu des dispositions légales relatives à la nationalité prévues par le Code civil.

Elle quitte l’enseignement pour devenir consultante pour de grandes entreprises installées dans le Nord Cotentin.

👏👍💐🌼🌺🌸, Madame, Yandex.

Publicités
Cet article a été publié dans Dictature, Europe, France, International, Peuple, Politique, Sanctions, Scandale, UE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.