Etats-Unis : des sénateurs démocrates réclament d’urgence un dialogue stratégique avec la Russie

Chef Poutine a rigolé

La description de l’arsenal militaire russe faite par Vladimir Poutine début mars a poussé un groupe de sénateurs démocrates à militer pour l’ouverture d’un dialogue stratégique entre Washington et Moscou, en vue d’éviter tout conflit.

Dans une lettre publiée le 8 mars, les sénateurs démocrates américains Edward Markey, Jeff Merkley, Dianne Feinstein et l’indépendant Bernie Sanders ont appelé le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson à nouer d’urgence «un dialogue stratégique» avec la Russie.

Une prise de position à rebours des habituelles sorties du parti démocrate que les sénateurs justifient par l’évocation du président russe de «plusieurs nouvelles armes nucléaires», notamment des missiles à longue portée et des drones sous-marins, lors de son discours devant le Parlement le 1er mars.

Sans revenir sur le discours désormais bien rodé des démocrates – qui accusent, toujours sans l’ombre d’une preuve, la Russie d’ingérence lors des élections américaines de 2016 – les sénateurs souhaitent que Washington et Moscou se rassemblent à la table des négociations pour discuter et éviter ainsi tout conflit potentiel. «C’est en raison de ces divergences politiques, et non malgré elles, que les Etats-Unis devraient d’urgence s’engager avec la Russie pour éviter les erreurs de calcul et réduire la probabilité d’un conflit», écrivent ainsi les sénateurs.

Ces derniers s’inquiètent notamment du fait que certaines des armes nucléaires russes présentées par Vladimir Poutine ne soient pas couvertes par le Traité sur la réduction des armes stratégiques, communément appelé le New START (pour Strategic Arms Reduction Treaty), et souhaitent donc élargir cet accord pour les y inclure.

Dans son discours du 1er mars, le président russe Vladimir Poutine avait justifié le développement de ces nouvelles armes comme une réponse au retrait des Etats-Unis du traité de réduction des armements stratégiques en 2002 et au déploiement de systèmes antimissiles en Europe de l’Est et en Corée du Sud. Pour Moscou, le développement du bouclier antimissile américain dans différentes régions du monde est à même de violer la parité stratégique et nucléaire entre les deux puissances. Ces nouvelles armes russes viendraient donc rétablir un équilibre brisé par Washington.

francais.rt.com

Le commandant du Commandement stratégique des États-Unis, le général John Hyten, a déclaré que les déclarations de Poutine n’étaient « pas surprenantes » et qu’il était « déçu » que le dirigeant russe utilise ces essais d’armes pour « intimider et contraindre » davantage les États-Unis.

Publicités
Cet article a été publié dans Europe, ICBM, International, Missile, Nucléaire, Politique, Russie, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.