Israël se prépare à une nouvelle guerre contre le Liban

Israel dont ses dirigeants ne sauront bientôt plus où se cacher pour échapper aux dizaines de milliers de missiles qui pleuvront sur leurs têtes

Abdel Bari Atwan, célèbre analyste arabe, a consacré un article dans le journal Rai al-Youm aux derniers développements au Liban.

Revenant sur les tensions qui s’exacerbent entre le Liban et Israël, il écrit :

« Les dirigeants d’Israël ont involontairement réussi à sceller une union des Libanais de toute confession et de toute ethnie de sorte que ces derniers se tiennent en un front uni contre les agissements qui se profilent à leurs frontières terrestres, maritimes et aériennes et qui sont révélateurs des ambitions expansionnistes et agressives de ce régime d’occupation.

En effet ces derniers jours, les frontières sud du Liban avec la Palestine occupée ont connu une effervescence sans précédent qui a conduit beaucoup à prédire qu’une troisième guerre pouvait éclater, guerre à laquelle, l’armée, la nation et la Résistance du Liban se sont préparées et militairement et psychologiquement.

La première provocation est venue du ministre israélien des Affaires militaires, Avigdor Lieberman, qui a affirmé que le gisement de gaz numéro 9, situé dans les eaux régionales du Liban, était un champ gazier israélien et qui a mis en garde le consortium composé de trois compagnies italienne, russe et française. Et la 2e provocation, qui n’est pas des moindres, vient de la tentative israélienne de créer un mur sur “la ligne bleue”, ce qui est en contradiction avec “la ligne de cessez-le-feu” et cela veut dire l’annexion de centaines de kilomètres carrés de terres libanaises aux territoires occupés.

Les menaces proférées par plusieurs responsables israéliens pour ramener le Liban “à l’âge de pierre” n’ont nullement effrayé les Libanais, mais les ont plutôt déterminés à infliger une nouvelle leçon à ce régime, une leçon encore plus douloureuse que celle de 2006. C’est Israël lui-même qui veut la guerre ; il devra donc en supporter les conséquences qui seront, prédit-on, désastreuses pour ce régime.

Israël a alors commencé à envoyer des renforts à la frontière libanaise et le Hezbollah a réagi en envoyant ses forces d’élite présentes en Syrie le long de la frontière sud du Liban. L’armée libanaise en a fait de même.

Le Conseil supérieur de la défense du Liban, qui s’est ensuite réuni sous la présidence du président libanais Michel Aoun et en présence du Premier ministre, Saad Hariri, et du président du Parlement libanais, Nabih Berri, s’est fermement opposé à la construction de ce mur par le régime israélien, une action qualifiée de contraire à la souveraineté libanaise. Le conseil a en outre annoncé que toutes les mesures nécessaires seraient prises pour contrer la réalisation de ce projet du régime israélien.

Ce n’est pas le Liban qui retombera à l’âge de pierre, mais plutôt le régime d’occupation dont les dirigeants ne sauront bientôt plus où se cacher pour échapper aux dizaines de milliers de missiles qui pleuvront sur leurs têtes.

Le Liban ne laissera pas piller ses richesses pétrolières et gazières et demandera la rétrocession des sept villages volés par le régime d’occupation lors de la guerre de 1948.

Si au cours de la guerre de juillet 2006, il y avait des différends entre les Libanais, certains étant opposés à la guerre et d’autres non, pour celle à venir, l’ennemi ne rencontrera que solidarité et communion chez cette nation, son armée et ses mouvements de résistance. »

fr.awdnews.com

Les installations des sionistes submergeront et sauront ce que nous sommes capables de faire – Nasrallah, Hezbollah

Publicités
Cet article a été publié dans Energie, GAZ, Hezbollah, International, Israel, Liban, Orient, Palestine, Pétrole, Politique, Résistance, Sioniste, Syrie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s