Syrie: la provocation israélienne

Les heures à venir définiront quelle sera la nature de la riposte à l’agression israélienne

Jusqu’à présent, Israël a très rarement revendiqué les attaques qu’il mènent contre le sol syrien. Mais une fois n’est pas la coutume, Israël a clairement revendiqué le tir des missiles dans la nuit de mercredi à jeudi 7 septembre contre une base de l’armée syrienne à Masyaf, dans la province de Hama (ouest), tir qui a coûté la vie à deux soldats syriens.

Dans la foulée, l’ex-chef du renseignement de l’armée sioniste israélienne a réagi sur son compte twitter, qualifiant cette attaque sanglante de « communiqué moral ».

Alors que la Syrie a démantelé ses arsenaux chimiques, Yadlin écrit : « Ce qu’a fait hier soir l’armée israélienne n’avait rien d’inhabituel. Nos missiles ont visé une base militaire où on fabriquait des missiles de haute précision, des bombes, mais aussi des armes chimiques… Israël a fait là un acte moral en éliminant l’arsenal que le régime syrien utilisait contre son peuple. »

Yadlin appelle l’attaque de « communiqué moral » et dit qu’Israël cherchait à faire passer un triple message à travers son acte : « Primo, Israël ne permettra à aucun prix que les armes stratégiques soient fabriquées ou stockées en Syrie. Secundo, Israël fera lui-même respecter ses “lignes rouges” quand bien même celles-ci seraient ignorées par les grandes puissances. Tertio, la présence des éléments de défense antiaérienne russe (S-300, S400) en Syrie n’empêchera pas Israël d’agir contre le régime syrien. »

Yadlin reconnaît que le casus belli ainsi lancé par Israël à la Syrie et à ses alliés que sont la Russie, l’Iran et le Hezbollah risquent de ne pas rester sans réponse : « Dans la foulée de cette attaque, il est très important pour Israël de se concentrer sur la tournure que prendraient les événements et de s’apprêter à faire face aux réactions qui seraient celles de l’Iran et du Hezbollah et éventuellement de la Russie. »

L’armée syrienne a confirmé jeudi matin le tir de missiles depuis le ciel libanais contre une position de l’armée syrienne à Masyaf. Le communiqué de l’armée voit à travers cet acte « une tentative destinée à remonter le moral aux terroristes » qui perdent du terrain de jour en jour et qui comptent sur Israël pour se refaire une santé.

Masyaf est une localité située à 60 kilomètres de Tartous où la Russie détient une base navale. Les missiles S-400 russes sont par ailleurs déployés à Tartous pour protéger les installations russes.

Ce jeudi matin, des sources libanaises avaient également fait état d’une puissante explosion survenue sur les frontières syro-libanaises dans la région de la Bekaa.

Les heures à venir définiront quelle sera la nature de la riposte à l’agression israélienne alors que tous les commentaires, mêmes ceux en provenance d’Israël, mettent en garde le régime de Tel-Aviv contre toute tentative de s’engager directement en Syrie où il risquerait un sanglant enlisement.

presstv.ir

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, Hezbollah, International, Iran, Israel, Orient, Politique, Russie, Sioniste, Syrie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.