Tel-Aviv soutient les terroristes

Tel-Aviv soutenait financièrement et militairement les groupes terroristes, dont et surtout le Front al-Nosra, actifs en Syrie

« C’est dans l’intérêt d’Israël de soutenir les groupes terroristes pour pouvoir ainsi combattre le gouvernement syrien, allié de l’Iran et du Hezbollah », selon un expert israélien.

Un expert israélien a, explicitement, affirmé que Tel-Aviv soutenait financièrement et militairement les groupes terroristes, dont et surtout le Front al-Nosra, actifs en Syrie.

« Si Israël ne soutenait pas ces groupes, les alliés de Téhéran se rapprocheraient de ses frontières. C’est donc dans son intérêt de défendre de tels groupes pour pouvoir combattre le gouvernement syrien, allié de l’Iran et du Hezbollah », a indiqué l’expert israélien, Eli Nissan lors d’une interview avec la chaîne de télévision RT.

« Israël ne s’est pas contenté des aides et services médicaux aux groupes armés en Syrie, il leur a aussi apporté, selon les renseignements publiés par Wall Street Journal, des aides financières pour qu’ils achètent armes et équipements », a ajouté Eli Nissan avant d’être interrompu par le présentateur qui a mis en question les aides, quelles qu’elles soient médicales ou autre, d’Israël à ces groupes qui sont, en fait, des terroristes.

« Oui, vous avez raison. Mais quelle est l’autre option? Les forces du Hezbollah et celles soutenues par l’Iran se déploieront aux frontières israéliennes », a répondu l’expert israélien rappelant qu’Israël préférait, certes, d’éliminer une telle option. C’est dans l’intérêt d’Israël de voir les groupes terroristes se déployer à ses frontières pour empêcher le rapprochement de tout élément allié de l’Iran, précise-t-il.

« Israël préfère-t-il alors d’entrer en coalition avec les groupes dont les noms ont été mis sur la liste internationale de terroristes? », l’a interrogé le présentateur.

L’expert israélien a fourni une réponse affirmative à cette question précisant qu’Israël avait besoin de coopérer avec ces organisations et groupes pour faire face à l’Iran et à la Syrie. « Une domination syrienne sur cette zone [les frontières avec la Palestine occupée et la Jordanie, NDRL] signifie la présence de l’Iran et du Hezbollah dans la région », a-t-il dit.

parstoday.com

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, Hezbollah, International, Iran, Israel, Jordanie, Médias, Orient, Palestine, Politique, Syrie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s