Damas se prépare à une double offensive sur deux axes

Contre les Forces soutenues par les Etats-Unis! Quelle guerre !!!


Les forces armées syriennes se préparent à contrer une solide offensive des forces rebelles mercenaires soutenues par les forces US et israéliennes en provenance des confins jordaniens et dont l’objectif serait la province sudiste de Deraa.

Des renforts de troupes et de blindés syriens encombrent depuis un peu plus de deux jours les axes entre Damas et Deraa.

Washington et ses alliés régionaux ont crée deux armées rebelles mercenaires: l’une basée en Jordanie et l’autre en Turquie. Le plan de guerre en élaboration prévoit au moins un scénario dans lequel les unités de l’armée syrienne seraient prises en tenailles par deux axes d’invasion solidement soutenus par un assaut aérien et balistique américain. Le Casus Belli cette fois-ci serait un « bombardement chimique aux conséquences horribles sur une des banlieues Sud de Damas, plus probablement Jobar ou la Ghouta ».

Plus au Nord, les forces syriennes soutenues par des factions armées palestiniennes, continuent d’avancer en territoire rebelle.

A Homs, l’armée syrienne a réussi  à dégager l’axe stratégique Homs-Damas avec l’aide des unités d’élite iraniennes.

Faisant face à une menace d’un double assaut sur deux fronts éloignés et soutenu par une campagne aérienne US, Damas n’a plus le choix que de transférer des milliers de combattants iraniens vers le Sud, dans la province de Deraa mais surtout au Golan. Le cauchemar absolu de Tel-Aviv. Car l’un des éléments du « Plan de la FIN » du haut commandement de l’armée syrienne est un passage en force sur les hauteurs du Golan en cas d’une invasion étrangère de type irakien. Un plan très longuement élaboré par Hafed Al-Assad, le père de l’actuel président syrien au fond d’un bunker de commandement souterrain protégé par 50 mètres d’acier et 200 mètres de rocs.

Les généraux russes en charge des opérations en Syrie rapportent que leurs homologues syriens sont très susceptibles et insistent sur leur autonomie. La première chose que l’on enseigne dans les académies militaires syriennes est la guerre contre l’ennemi sioniste. Après plus de 6 ans de guerre en Syrie, les forces armées syriennes sont dans un piètre état mais Damas a gardé intacte une division qu’elle n’a jamais utilisé jusque là. Economie des moyens ou dernière balle? Nul ne sait exactement ce que cette petite armée d’un pays du tiers-monde forgée par un pilote de chasse Alaouite avec l’aide de conseillers militaires Allemands ayant réussi à fuir l’Allemagne en 1946 est capable de faire.

Colonel Suhail, brillant commandant de la redoutable Brigade spéciale connue sous le nom du Tigre, pourrait prendre la relève du président Al-Assad dans un gouvernement dit de « la Fin »

strategika51

L’ennemi, ce serait les renforts US/Jordaniens/ASL.. au Nord du Gouvernorat jordanien d’Al-Mafraq à 250/300km de Deraa (Dar’a). Quelle guerre !!!

Publicités
Cet article a été publié dans Chimique, Guerre, International, Iran, Israel, Jordanie, Mercenaires, Orient, Palestine, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s