Trump soutient ouvertement Daech et Al-Qaida…Au delà du miroir

Cela ne présage nullement d’une paix prochaine


Cela fera bientôt sept ans que nous suivons quelques aspects de l’actualité stratégique. À quelques exceptions près, nous avons toujours vu juste. Et cela continue.

L’attaque aux missiles de croisière ordonnée par Donald Trump contre une base aérienne syrienne a le mérite de clarifier de façon définitive certains faits:

  1. Trump et ses mentors soutiennent ouvertement et publiquement ce que l’on appelle par réductionnisme le terrorisme islamiste. En d’autres termes, Al-Qaïda, le pseudo État Islamique et autres nébuleuses de l’Hydre ne sont que des outils au service de l’hégémonie.

Au delà de la propagande et autres brouillards sémantiques, la guerre en Syrie n’a jamais été une guerre civile mais un énième épisode d’une longue opération militaire hybride menée par Israël, l’Arabie Saoudite, les États-Unis et la Turquie pour remodeler le Levant selon les intérêts sionistes mondiaux.

  1. Donald Trump n’est qu’une marionnette de plus dont l’attitude ubuesque et clownesque visent moins à tromper la perception des ennemis du système qu’à les récupérer via une manipulation à l’intérieur d’une manipulation. Cette dernière n’est plus fonctionnelle.
  2. Cette attaque ne sera pas la dernière mais une autre escalade révèle déjà les limites d’un système de prédation: Abe, Hollande (ou son successeur), May ou Merkel ne font que suivre comme des zombies un système éculé et sclérosé, lequel n’a pas pu être amélioré depuis des décennies.
  3. Que Donald Trump ou ses prédécesseurs sont plus irrationnels que le dirigeant Nord-coréen Kim Jong Un. Ce dernier doit en ce moment bien apprécier la pertinence de sa politique de défense face aux cinglés nommés et non élus (les élections sont une farce) à la tête des pays occidentaux. Les régimes féodaux du Golfe, grands financiers de l’Occident ainsi que l’étrange entité dénommée Israël s’en passent volontiers.
  4. Trump et Erdogan, même combat:les deux hommes brouillons et agitateurs patentés, ont tenté de brouiller les pistes. En vain. Le voile est tombé.
  5. Les réactions de la Russie, la Chine, l’Iran et leurs alliés seront en adéquation avec la nouvelle donne publique. Cela ne présage nullement d’une paix prochaine.
  6. Les citoyens européens continueront a payer le prix de ces politiques désastreuses en recevant malgré eux de plus en plus de « réfugiés » ou de migrants. C’est la punition des élites contre les peuples d’Europe.

strategika51

Publicités
Cet article a été publié dans Allemagne, Chine, Corée du Nord, Europe, France, GB, Guerre, International, Iran, Israel, Japon, Occident, Orient, Pays du Golfe, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme, Turquie, UE, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s