La Russie, l’Iran et la Syrie : Nous répondrons avec force à toute nouvelle agression US

Désormais nous réagirons fermement à toute agression contre la Syrie

La Russie, l’Iran et la Syrie ont indiqué dimanche, dans un communiqué conjoint, qu’ils répondraient avec force à toute nouvelle agression américaine et que la Russie et l’Iran ne permettraient en aucune manière aux États-Unis de faire régner leur suprématie sur le monde.

Dimanche 9 avril, la chambre d’opération conjointe basée en Syrie qui regroupe la Russie, l’Iran et les forces «alliées» dont le Hezbollah libanais, a émis un communiqué condamnant les frappes américaines sur une base aérienne syrienne.

«L’agression contre la Syrie outrepasse toutes les lignes rouges. Désormais nous réagirons fermement à toute agression contre la Syrie et à toute violation des lignes rouges de la part de quiconque», affirme le centre de commandement.

«L’Amérique connaît notre capacité à répondre comme il se doit», ajoute-t-il, qualifiant d’«illégale» la présence de soldats américains dans le nord de la Syrie.

Et de poursuivre : «Nous sommes persuadés que les incidents de Khan Cheikhoun n’étaient qu’une machination conçue et mise en œuvre par certains États et organismes pour leur donner de bons prétextes pour attaquer la Syrie. Les protecteurs et formateurs des groupes terroristes comme Daech et al-Nosra n’ont aucun droit de se présenter comme des défenseurs des droits de l’homme. L’Amérique tyrannique n’attend l’autorisation de personne et n’a pas le moindre égard pour les autres membres des Nations unies. Avant même que les résultats des enquêtes à propos de Khan Cheikhoun ne soient rendus publics, les États-Unis ont attaqué la Syrie et l’ont crié sur les toits sans gêne.»

«La Syrie et ses alliés connaissent les plans des États-Unis pour les régions du nord de la Syrie et du nord-ouest de l’Irak et observent de près leurs agissements», conclu le texte.

Actes «agressifs» et «inacceptables»

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue iranien Hassan Rohani se sont entretenus dimanche au téléphone à ce sujet et ont convenu que les «actes agressifs» des États-Unis contre la Syrie étaient «inacceptables», rapporte pour sa part le Kremlin. Moscou et Téhéran réclament une enquête «impartiale» sur l’usage présumé d’armes chimiques contre des civils dans la province d’Idlib, invoqué par Washington pour justifier ses bombardements.

french.alahednews.com.lb

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, Hezbollah, International, Iran, Liban, Occident, ONU, Orient, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s