Vladimir Fédorovski : «A #SaintPétersbourg, les terroristes cherchaient à atteindre Poutine»

Ce genre d’événement ne peut que renforcer la détermination de Poutine, et certainement pas le faire reculer. Ce serait mal le connaître.

Par Vianney Passot

Une dizaine de personnes ont été tuées dans un attentat à Saint Petersbourg. Pour Vladimir Fédorovski, c’est Vladimir Poutine que les terroristes ont visé à travers cette attaque.

FIGAROVOX.- Une explosion dans le métro de Saint Pétersbourg a fait une dizaine de morts ce lundi. Il s’agirait d’un attentat de Daech. Quel lien y a-t-il avec la venue dans cette ville de Vladimir Poutine?

Vladimir FEDOROVSKI.- C’est lui qui est visé à travers cette attaque. Le choix de la ville a une dimension symbolique. Non seulement l’attentat a eu lieu au moment de sa venue à Saint Pétersbourg, mais on sait aussi à quel point il est attaché à cette ville, où il est né et a longtemps vécu. C’est sa ville natale qui a été frappée, au moment où il s’y trouvait. Il s’agit clairement d’un défi personnel.

Le choix de l’endroit et du moment s’explique par ce lien privilégié entre qui unit le Président russe à Saint Pétersbourg, et peut-être aussi par le fait que Vladimir Poutine a toujours comparé le terrorisme islamiste au nazisme. Or, on sait que Léningrad fut une ville martyre du régime nazi.

Pourquoi Vladimir Poutine est-il la cible privilégiée des terroristes?

Parce qu’il en est ouvertement l’ennemi, et ne fait pas de concessions à ce sujet. Entre la Syrie, où il s’est opposé au renversement de Bachar El Assad car il craignait que Daech prenne le pouvoir, et son sempiternel refus de faire alliance avec l’Arabie Saoudite et le Qatar à cause de leurs liens avec certaines organisations terroristes, Vladimir Poutine a toujours annoncé très clairement la couleur. Pour les terroristes islamistes, il représente l’ennemi par excellence.

Il veut depuis longtemps faire de la Russie le fer de lance de la guerre mondiale contre le terrorisme. A cause de cela, de nombreux attentats ont visé la Russie ces derniers mois, et ont été déjoués par les services russes. Cette fois, l’attentat a eu lieu.

A quelle réaction de sa part peut-on s’attendre?

Il est évident que Poutine va réagir. Il va certainement commencer par renforcer les mesures antiterroristes sur le territoire, avant de prendre des mesures au niveau international. Un processus peut voir le jour avec les Etats-Unis. Les désaccord diplomatiques russo-américains sont constamment montrés dans les médias, mais il est un point sur lequel leurs intérêts convergent et vont vraisemblablement s’allier: c’est la lutte antiterroriste. Ils travaillent déjà ensemble à ce sujet, et cet événement va renforcer leur coopération.

Au delà des Etats-Unis, Poutine est vraisemblablement prêt à mettre en place une coalition internationale avec tous ceux qui comptent et qui souhaitent s’allier à cette lutte. En tout cas, ce genre d’événement ne peut que renforcer la détermination de Poutine, et certainement pas le faire reculer. Ce serait mal le connaître.

Cette attaque montre-t-elle la limite de l’autorité politique qu’il incarne face au terrorisme? Poutine peut-il être fragilisé dans l’opinion russe?

Poutine va certainement au contraire être renforcé dans l’opinion, car les Russes vont faire bloc derrière lui. La Syrie n’est pas la première préoccupation du pouvoir russe en ce moment, mais il est vraisemblable qu’il va maintenant durcir sa position. La guerre contre le terrorisme va devenir une question centrale.

Les Russes sont déjà soudés et solidaires face à ce terrible événement. Il est à noter que la réaction du consulat français, qui a été parmi les premiers à réagir après l’attaque, a été très appréciée par les Russes. Une fois de plus, on peut observer le lien privilégié qui existe entre ces deux pays. Les Russes se sentaient tous Parisiens en 2015, aujourd’hui c’est au tour des Français d’être Pétersbourgeois.

lefigaro.fr

Vladimir Fédorovski est un écrivain et ancien diplomate russe. Conseiller diplomatique de l’Ambassade d’Union soviétique à Paris de 1985 à 1990, où il assure la promotion de la Glasnost, il quitte le corps diplomatique en 1990 pour participer à la création du Mouvement des réformes démocratiques, dont il devient le porte-parole. Attaché aux liens franco-russes, à l’ancrage de la Russie en Europe, il est devenu en France un écrivain à succès. Récipiendaire de plusieurs prix littéraires, il a notamment publié Poutine, l’itinéraire secret (éd. du Rocher, 2014), Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg (éd. Plon, 2016), et vient de publier Poutine de A à Z(éd. Stock, 2017).

Publicités
Cet article a été publié dans Arabie, Europe, International, Médias, Politique, Qatar, Russie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vladimir Fédorovski : «A #SaintPétersbourg, les terroristes cherchaient à atteindre Poutine»

  1. Noel dit :

    J aime bien le peuple russe ne vous laissez pas envahir par les terroristes sûrement un peu de nettoyage à faire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s