Les États-Unis auraient-ils tenté une « révolution colorée » en Russie?

Largement devancés par les Russes au Moyen-Orient, les États-Unis sont régulièrement tentés de fomenter des troubles en Russie

Face à la pugnacité de Poutine, les États-Unis auraient-ils tenté une « révolution colorée » en Russie?

Les agences de presse occidentales font état de « larges manifestations » dimanche à Moscou et dans plusieurs autres villes russes « contre la corruption ». La personne visée serait le Premier ministre Dimitri Medvedev, à qui les manifestants reprocheraient sa « mauvaise gestion des affaires ». L’AFP et Reuters relèvent également l’arrestation  » du dirigeant de l’opposition anti-Poutine », Alexeï Navalny, qui a toutefois affirmé dans la soirée sur son compte twitter que « tout va bien » pour lui.

Sputnik a confirmé l’interpellation de 500 et 800 personnes qui auraient été très rapidement relâchées tout en reconnaissant que plusieurs autres manifestations anticorruptions s’étaient également tenues dans d’autres villes russes, notamment à Novossibirsk, Barnaoul, Iekaterinbourg, Tomsk, Khabarovsk ou Vladivostok ». Selon Sputnik, cette manifestation non autorisée a réuni quelque 8 000 personnes dans une grande ville comme Moscou, mais les agences de presse occidentales parlent de milliers de personnes qui auraient battu le pavé « à travers toute la Russie ».

Il y a beaucoup de dossiers avec des approches divergentes entre les États-Unis et la Russie, par exemple celui de la Syrie, de l’Ukraine, ou encore de l’extension de l’OTAN aux portes de la Russie. Cette manifestation pourrait s’interpréter de différentes manières. Elle s’est déroulée aussi à la veille d’une visite qualifiée d’importante du président iranien en Russie, une visite qui inquiète profondément les Américains.

La présidence de Poutine a été une calamité pour les États-Unis et leurs partenaires sur le plan de son influence stratégique non seulement dans la région du Moyen-Orient, mais aussi en Afrique du Nord voire dans la région du Pacifique. La Russie s’est battue contre les terroristes takfiristes financés par les services de renseignement américain et des pays arabes, en s’engageant militairement aux côtés de la Syrie et de l’axe de la Résistance composée de l’Iran, de la Syrie, du Hezbollah et de l’Irak. Cet engagement a fini par apporter ses fruits. Largement devancés par les Russes au Moyen-Orient, les États-Unis sont régulièrement tentés de fomenter des troubles en Russie, elle-même largement exposée aux risques terroristes. Une révolution de couleur version ukrainienne serait bénéfique pour prolonger la Russie dans le chaos à l’un des moments les plus délicats de son histoire.

parstoday.com

Publicités
Cet article a été publié dans Afrique, Arabie, Europe, Hezbollah, International, Irak, Iran, Médias, Orient, OTAN, Pacifique, Pays du Golfe, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme, UE, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s