SYRIE. Les missiles de croisière russes effacent les djihadistes. Israël leur porte secours

La Marine russe a lancé dimanche plusieurs missiles de croisière Kalibr vers les positions de Deach

Plusieurs missiles Kalibr auraient frappé des positions de l’État islamique dans la campagne orientale de Palmyre. Un rappel amical aux «partenaires occidentaux» de la Russie?

Les positions de l’État islamique près de Palmyre ont été traitées de plusieurs missiles de croisière Kalibr lancés à partir d’un sous-marin russe, selon les rapports.

Via Al Masdar News:

La Marine russe a lancé dimanche plusieurs missiles de croisière Kalibr vers les positions de l’État islamique (ISIL) dans l’est de la Syrie, a annoncé l’Agence de presse Interfax hier soir.

Selon un communiqué de la marine russe, un sous-marin russe a lancé un certain nombre de missiles de croisière sur les positions de l’État islamique dans l’est de la Syrie.

Ces missiles de croisière russes auraient frappé les positions de l’État islamique dans la campagne orientale de Palmyre, où l’armée arabe syrienne (SAA) tente actuellement de progresser contre les mercenaires islamo-terroristes.

La Russie a mené plusieurs frappes de missiles de croisière contre l’État islamique dans le passé; Cependant, ils ont été moins nombreux récemment en raison des succès de l’armée arabe syrienne sur le terrain.

Mais pourquoi utiliser des missiles de croisière? Pour une variété de raisons, l’une étant que c’est un bon moyen de rappeler à Washington les capacités de la Russie.

Et depuis qu’Israël insiste maintenant pour qu’il puisse bombarder la Syrie chaque fois qu’elle veut (en toute impunité), peut-être aussi un «rappel» amical à l’état de l’apartheid sioniste.

Pour une excellente analyse de l’utilisation stratégique de la Russie de missiles de croisière, nous reprenons ce passage de Daniel Fielding:

Indépendamment de ce qui se passe ensuite, la démonstration par la Russie de sa capacité à lancer des missiles de croisière en provenance de la mer Caspienne montre pourquoi les demandes exprimées par certains stratèges aux États-Unis pour attaquer la force de frappe russe en Syrie ne sont pas réalistes.

Les États-Unis ont beaucoup plus d’actifs aériens dans la Méditerranée orientale que les Russes. Cependant les Russes ont maintenant démontré qu’ils ont la capacité de lancer des missiles de croisière de leur propre territoire qui peuvent atteindre les bases américaines dans la région.

La base aérienne américaine d’Incirlik en Turquie est particulièrement vulnérable, et probablement aussi, les bases américaines au Bahreïn et en Arabie saoudite. Tout commandant américain désire « désarmer » la force de frappe russe en Syrie doit maintenant tenir compte de cette capacité.

Cela explique pourquoi l’idée de «désarmer» la force de frappe russe – si jamais elle a existé – a été abandonnée.

Profitez de cette vidéo

D’où viennent ces islamo-terroristes ?

Selon le ministre de la justice en Syrie, le nombre des djihadistes étrangers qui sont venus se battre contre l’AAS , entre les années 2011-2016 a atteint les 160.300 mercenaires, dont des femmes intégristes.
La moitié de ces vermines ont été tués dans les combats. Un bon nombre perdus et les rescapés ont repris les chemins de retour chez eux.
La Turquie se place à la tête de cette liste avec plus de 25000 djihadistes, puis le royaume de l’obscurantisme avec plus de 21000 buveurs d’urines de chamelles.
Ensuite les tchétchènes, puis les tunisiens [1] (ghannouchiens enragés) dont particulièrement un grand nombre de femmes (les putes halal) [2]
Les musulmans occidentaux, toutes nationalités confondues, n’étaient pas assez nombreux. Ils comptaient environ 5000.
Il est très important de signaler qu’il n’y avait pas un seul algérien dans la liste établie par le ministère de la justice.

Poutine interdit Israël de bombarder la Syrie

« Le président Poutine a appelé à arrêter immédiatement ses bombardements en Syrie, destinés à porter secours à secours et aide à ISIS et à Al-Qaïda. Poutine a envoyé un message fort et clair qu’il y a un nouveau shérif en ville et « ce jeu est terminé » », a déclaré dimanche soir l’ambassadeur syrien auprès de l’ONU.

« Poutine a envoyé un message clair« , a déclaré Bashar Jaafari, parlant à la télévision syrienne. « Le fait est que l’ambassadeur israélien [en Russie] a été convoqué pour une conversation seulement un jour après avoir présenté ses lettres de créance [au ministère russe des Affaires étrangères jeudi dernier], et on lui a dit catégoriquement que ce jeu est terminé.

L’utilisation par la Syrie de missiles anti-aériens contre Israël jeudi soir a changé les règles du jeu, Jaafari dit, ajoutant que la Syrie ne restera pas les bras croisés face à une menace israélienne.

L’ambassadeur d’Israël à Moscou, Gary Koren, a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères pour des entretiens avec le ministre adjoint des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov – encore une évolution inhabituelle. Depuis que les forces russes ont commencé à fonctionner en Syrie en 2015, il y a eu un certain nombre de frappes aériennes que les médias étrangers ont attribuées à Israël. Mais l’ambassadeur israélien n’avait jamais été appelé à clarifier les actions d’Israël.

Les médias israéliens blâment Poutine

De pauvres et pacifiques bombardiers israéliens ont été attaqués par la défense syrienne alors qu’ils bombardaient pacifiquement la Syrie. Mais où va donc ce monde?

« L’échange sérieux de missiles entre Israël et la Syrie tôt le vendredi matin reflète les tentatives du régime d’Assad pour changer les règles non officielles du jeu, ainsi commence le titre d’un article du quotidien israélien Haaretz.

Le journal se réfère évidemment aux jets israéliens qui «ont violé l’espace aérien syrien tôt le matin et attaqué des cibles militaire près de Palmyre», apparemment dans une tentative d ‘«aide» aux forces de l’État islamique.

Selon les rapports, on soupçonne que l’armée syrienne a répondu à cette « brèche » en tirant quelques missiles S-200, abattant un bombardier israélien très coûteux.

Cette violation flagrante du droit d’Israël de bombarder impunément la Syrie (à l’image de tous les occidentaux civilisés) « a changé les règles du jeu« , écrit Haaretz.

Quel jeu et quelles règles?

Nous laisserons ces deux questions à nos lecteurs pour réfléchir.

Et Haaretz continue son analyse :

On peut supposer que la salve antiaérienne syrienne a été un signal pour Israël que la politique du régime de retenue des Syriens face aux frappes aériennes israéliennes est révolu. Les récents succès du président Bashar Assad, et surtout la conquête d’Alep, ont apparemment augmenté la confiance du dictateur. Israël devra décider si le besoin opérationnel – pour contrecarrer les expéditions d’armes avancées au Hezbollah – justifie également le risque possible de l’abattage d’un avion de chasse israélien et d’un conflit plus large se développant avec la Syrie.

Il y a une question intéressante à savoir si le système radar de détection d’aéronef a été déployé par le nouveau grand ami d’Israël, la Russie, précisément une semaine après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu soit revenu de Moscou après une autre visite réussie pour voir son « cher ami », le président Vladimir Poutine.

On peut imaginer que la communauté du renseignement sera également intéressée de savoir si la décision syrienne de tirer des missiles anti-aériens a été coordonnée avec les collaborateurs et partenaires d’Assad: la Russie, l’Iran et le Hezbollah.

Questions à débattre ici :

  1. La décision de la Syrie de se défendre contre les avions ennemis étrangers jetant des bombes sur la Syrie montre un manque de «retenue» de la part d’Assad, selon Haaretz
  2. Qui ou quoi a forcé Israël à utiliser son bouclier antimissile? Probablement les Russes, et non les Israéliens qui ont bombardé un pays étranger en supposant qu’il n’y aurait pas de conséquences. Oui, c’est logique, si vous écrivez pour Haaretz, ou même pour Le Monde ou Libération.
  3. On peut imaginer que le monde entier sera intéressé de savoir pourquoi Israël pense qu’il peut bombarder une nation souveraine sans conséquences. Mais la « communauté internationale » vous dira que c’est pour la Bien des Syriens, pour lesquels mort et dévastation valent mieux qu’un dictateur nommé Bachar.
  4. La Syrie a décidé de défendre son propre pays contre les attaques aériennes israéliennes illégales? Donc Poutine a trahi Netanyahu! Poutine a trahi Israël!

Netanyahu est vraiment le plus grand perdant du monde.

Hannibal GENSERIC

numidia-liberum.blogspot.fr

[1] SYRAK. Les kamikazes Saoudiens, et les tortionnaires Tunisiens. Bientôt, l’effet boomerang dans ces 2 pays? 

[2] Témoignage d’une djihadette tunisienne : « On m’a promis le Paradis, alors je me suis livrée à 152 hommes »

Le « nikah djihadiste » ou la prostitution halal

Le djihad sexuel – Jusqu’au bout bout de l’horreur 

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, International, Israel, Médias, ONU, Orient, Politique, Russie, Sionisme, Syrie, Terrorisme, Turquie, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s