Syrie : Chasseur israélien abattu, un crash reconnu pour la première fois par Israël

Ciblé dans le ciel d’Israël par les S-200 russes !

Pourquoi Israël a-t-il frappé Palmyre ?

Pour le général de brigade de l’armée syrienne, Mohammad Abbas, le raid israélien contre une base militaire dans la banlieue de Homs (près de Palmyre) a été un cuisant revers puisqu’il n’a réalisé aucun des objectifs d’Israël. Mais qui est réellement derrière cette frappe ?

Alors que l’un des avions israéliens a été pris pour cible dans le ciel d’Israël par les S-200 russes, un crash reconnu pour la première fois par Israël, le discours médiatique israélien semble avoir changé, constate le général qui ajoute : « Le régime israélien nous combat par armée interposée. Il n’a jamais cessé de nous combattre. Les succès militaires réalisés sur le terrain par l’armée nationale face aux groupes terroristes qui agissent pour son compte ont poussé les Israéliens à intervenir directement dans les combats : c’est là qu’Israël a envoyé ses chasseurs bombarder la Syrie. Il se peut que la flotte israélienne prenne aussi part aux combats contre l’armée syrienne. D’ailleurs, les États-Unis ont fait la même chose et ont fini par bombarder à Deir ez-Zor les positions de l’armée syrienne », a fait remarquer le général.

« L’armée syrienne a intensifié sa lutte contre le terrorisme. Notre État dispose de multiples atouts qui n’ont pas encore été employés. Outres des capacités militaires insoupçonnées, la riposte antiaérienne de la Syrie a pris de court Israël, un Israël qui a tout intérêt à tirer leçon de cet incident, mais je ne crois que cela sera le cas. L’outrecuidance du régime israélien l’empêche de ne pas reproduire son erreur. Les chasseurs israéliens ont bombardé une base militaire déserte, mais leur raid a révélé des failles : l’incapacité du missile antibalistique israélien Hetz, qui n’est pas parvenu à intercepter le S-200 syrien dans le ciel israélien », a-t-il poursuivi.

Le général Abbas s’est penché ensuite sur le pourquoi de l’intérêt qu’apporte Israël à la ville de Palmyre : « Palmyre fait partie du plan américain qui vise à démembrer la Syrie et les pays de la région. Cette cité se trouve sur l’une des voies où l’armée syrienne a réalisé de fulgurantes avancées. De surcroît, les États-Unis n’ont atteint aucun de leurs objectifs à Palmyre. Or Palmyre est la ville clé pour s’emparer du nord, de l’est et du sud-est de la Syrie. L’administration Trump veut prouver à ses alliés arabes et à Israël qu’elle se tient à leurs côtés. Mais il est trop tard pour pouvoir vaincre la Syrie et l’axe de la Résistance. »

presstv.com

Publicités
Cet article a été publié dans Arabie, Guerre, International, Israel, Médias, Orient, Pays du Golfe, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s