Provocation britannique contre la Russie… Et les USA?

uk-hms-diamond-copieLes inquiétudes de l’auteur, ne changeront rien dans l’intention stratégique de notre Chef Poutine. Un navire contre la Russie, SVP Majesté @RoyalFamily, rappellez votre commandant du HMS Diamond « stand-by »! Comme si, vous alliez à la chasse aux éléphants avec un fusil de fête foraine! Ha-Ha-Ha!

Le Royaume Uni envoie le destroyer « HMS Diamond » armé de missiles « Sea Viper » croiser au large de l’Ukraine, en Mer Noire. A bord, une soixantaine de commandos pour, selon le Ministère de la Défense britannique, « défendre la démocratie » dans des manoeuvres militaires « secrètes » au large de l’Ukraine.

La menace générée par le « HMS Diamond » semble toutefois bien relative: Selon un membre de l’Etat-Major Russe, « La puissance d’une vedette lance-missiles et de deux avions de l’aviation maritime de la mer Noire permet de neutraliser l’un des navires les plus modernes de la Marine britannique [le HMS Diamond] ».

Alors que le gouvernement ukranien multiplie les bombardements sur la Novorossya,on peut se poser la question du véritable but de ces manoeuvres navales. Certains y voient un soutien clair au gouvernement de Kiev contre les populations pro-Russes de Novorossya, et un message à la Russie pour qu’elle se garde d’intervenir dans la région. On peut également y voir un renforcement de l’encerclement de la Russie, si on considère le déploiement massif de forces américaines et européennes en Europe de l’Est et l’intensifications des vols des « avions espions » dans la région de Kaliningrad (où Moscou a déployé des systèmes de défense S-400), sur les frontières « ouest » et « nord » de la Russie, et aux alentours de la Crimée où Moscou a également déployé de très importants moyens militaires.

Cette intensification des opérations militaires occidentales contre la Russie et les nouvelles offensives de l’Ukraine en Novorossya peuvent sembler surprenantes alors même que Donald Trump a clairement fait savoir qu’il désirait renouer des relations cordiales avec Moscou. On peut alors se demander si le Pentagone et les divers gouvernements européens qui ont quasiment tous montré leur hostilité au nouveau Président des Etats-Unis, ne cherchent pas à lui forcer la main.

En particulier il est évident que la recrudescence des attaques et bombardements ukraniens en Novorossya ne se fait pas sans que Kiev ait l’assurance du soutien des militaires occidentaux. Le but de ces attaques, essentiellement contre les populations civiles, est une fois de plus de tenter de faire intervenir la Russie, ce qui provoquerait alors une mise au pied du mur de Donald Trump.

rusreinfo.ru

Publicités
Cet article a été publié dans Donbass, Europe, GB, Guerre, International, Occident, Politique, Russie, UE, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s