Si les USA lèvent les sanctions contre la Russie, comment l’Europe peut-elle sauver la face?

holland-27Pourquoi Chef Poutine rigole? Camarade Hollande, serions-nous la risée de l’univers,« ya vol » Camarade Merkel! Ha-Ha!

L’habitude de l’UE de suivre les instructions américaines devient problématique face à une possible levée des sanctions anti-russes : désormais, elle devra justifier toute démarche devant son public, estime le journaliste Guy Mettan.

RT France : Certains médias annoncent que Donald Trump aurait préparé un décret pour lever les sanctions contre la Russie. Si un tel décret devait être signé, les dirigeants européens, qui ont imposé ces sanctions de concert avec les Etats-Unis, vont-ils à nouveau suivre l’exemple américain et lever les sanctions ? 

Guy Mettan (G. M.) : Oui, effectivement, j’ai vu cette nouvelle sur les réseaux sociaux. Si c’était le cas, cela serait une bonne nouvelle qui permettrait d’apaiser les tensions entre les Etats-Unis et la Russie. Ce qui serait une excellente chose. D’autre part, cela pourrait avoir effectivement une influence positive sur les gouvernements européens. Ce qu’il faut savoir c’est qu’actuellement les gouvernements européens actuels, en France, en Allemagne et en Angleterre, sont tout à fait opposés à la levée des sanctions. Les Allemands et les Français sont très critiques vis-à-vis du président Trump, et ils sont toujours très favorables aux sanctions. Donc, cela n’arrivera pas tout de suite.

On aura d’abord des changements électoraux, et ensuite la pression deviendrait telle, que les gouvernements européens devront changer d’avis et lever les sanctions 

En revanche, si les Etats-Unis levaient les sanctions, les forces populaires qui sont opposées aux sanctions, les opinions publiques, les Européens qui sont contre les sanctions, tous seraient grandement encouragées. Je crois que, dans quelques mois, on aura d’abord des changements électoraux, et, ensuite, la pression, soit des entreprises, soit des opinons publiques, soit des certains partis politiques deviendrait telle, que, vraisemblablement, les gouvernements européens qui sont actuellement hostiles, devront changer d’avis et lever les sanctions à leur tour.

RT France : S’ils ne le font pas juste après Donald Trump, cela ne constituera-t-il pas une nouvelle ligne de fracture entre les dirigeants européens et le nouveau président américain, les relations étant, entre eux, déjà assez tendues ?  

G. M. : Oui, tout à fait. En même temps, ces dirigeants avaient déjà pris des positions très hostiles à l’égard de Donald Trump. Et ils se retrouvent probablement très embarrassés à l’idée de devoir changer d’avis et de suivre la décision du gouvernement américain rapidement. Ils vont essayer de trouver des artifices pour tenter de prolonger les sanctions. Cela dit, je pense que, à terme, dans quelques mois à peu près, ils seront obligés de le faire. D’une part parce qu’ils sont en contradiction avec leur propre opinion publique. Et d’autre part, parce qu’ils auront beaucoup de peine à justifier les sanctions alors que la première puissance mondiale les aurait abolies. Cette contradiction va être gênante pour eux. Cela ne sera pas immédiat, mais je pense que cela aura lieu quoi qu’il arrive.

L’opinion publique occidentale a été complètement dupée par les médias mainstream qui, depuis des années, essayent de convaincre que la Russie est l’ennemi public numéro un

RT France : Vous avez mentionné l’opinion publique en Europe. On a vu, depuis un certain temps déjà, des parlements, des hommes politiques et des experts demander la levée des sanctions. Si les dirigeants européens suivent les Etats-Unis et n’agissent pas de leur propre initiative, comment cela sera-t-il vu au sein de leur propre pays ? 

G. M. : Je pense que cela va être justement difficile. Le problème des gouvernements actuels est qu’ils ont peur de perdre la face, et les dirigeants n’aiment pas perdre la face. Ils vont donc essayer de justifier la prolongation des sanctions pendant un certain temps. C’est comme cela que tout risque de se produire, cela viendra progressivement : les Européens ne vont pas lever les sanctions en 48 heures après les Etats-Unis, cela prendra un peu plus de temps.

RT France : L’opinion publique sera-elle critique envers les gouvernements, parce qu’ils n’auront pas pris cette décision par eux-mêmes ?

G. M. : L’opinion publique occidentale a été complètement dupée par les médias mainstream qui, depuis maintenant des années, enseignent l’idée, tentent de convaincre que la Russie est l’ennemi public numéro un. Une bonne partie de cette opinion reste convaincue que c’est le cas.

Le parti de l’abolition des sanctions va rentrer dans le débat public

Une partie de l’opinion publique va finir par se convaincre qu’on l’a trompée et que la levée des sanctions s’impose. Cela risque de prendre quelques mois, mais pas plus. Cela ne doit pas durer longtemps, parce que je ne vois pas, comment l’Union européenne va maintenir un programme de sanctions, alors même que les Etats-Unis les a abandonnées.

RT France : L’opinion publique pourrait donc devenir favorable à la levée des sanctions ?

G. M. : Exactement. Il y a un débat qui va se mettre en place, le parti de l’abolition des sanctions va rentrer dans le débat public de manière de plus en plus manifeste, jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de forcer le gouvernement à changer d’avis, et cela peut se faire assez rapidement.

francais.rt.com

Guy Mettan est journaliste, politologue et écrivain. Il est député du parlement de Genève, président du Club suisse de la presse et a écrit plusieurs livres dont Russie-Occident : une guerre de mille ans. Il est également ancien président de la Croix-Rouge genevoise.

Publicités
Cet article a été publié dans Allemagne, Europe, France, International, Médias, Politique, Russie, UE, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Si les USA lèvent les sanctions contre la Russie, comment l’Europe peut-elle sauver la face?

  1. Capron Roger dit :

    Je pense que la levée des sanctions envers la Russie n’est en fait qu’une question de jours peut-être meme que de quelques semaines. Si Donald Trump veut une coopération avec Vladimir Poutine pour en finir avec DAESCH/EI, Donald-Trump n’aura pas d’autres choix que de lever ces sanctions et il le fera bien sur parce que Donald Trump lui, ne veut plus de guerres, il marche donc sur les traces de Vladimir Poutine et dieu merci. Les suites de cette levée de sanctions nous écartera d’une troisième guerre mondiale, tant souhaité par Barack Obama qui chaque jour provoquait Vladimir Poutique. Pourquoi Barack Obama voulait une confrontation armée contre la Russie, tout simplement pour déclencher la lois martiale qui le ferait rester au pouvoir le temps du conflit, et pourquoi il voulait ça???…, tout simplement pour sauver sa peau, parce que Barack Obama a semé le KO total au Moyen-orient, au Proche-Orient, en Afrique et… en ukraine tout en embarquant les dirigeants européens faible d’esprit comme sarkozi et hollande. Ces anciens politiques américains et européens doivent commencer a trembler ou a faire dans leur pantalon car, si Donald Trump et Vladimir Poutine et, le dirigeant chinois commencent a parler de vouloir faire juger tous ces politiques par un tribunal international, politiques coupable d’avoir organiser des groupes de révolutionnaires pour renverser les dirigeants de ces pays, révolutionnaires appelé rebelles mais qui en fait en ont fait des terroristes barbares ayant commis des atrocités tout aussi grave que les nazis pendant la Seconde guerre mondiale, ces politiques ne doivent plus dormir tranquille car, ils doivent penser a ce qu’il peut leur arriver en cas de condamnations par le tribunal international. Ces politiques risquent des poursuites allant dans le sens de crimes de guerres, crimes contre l’humanité, génocide et de complicité avec des organisations terroristes tel que Al-Quaida, DAESCH/EI, Al-Nosra etc. etc. groupes ayant été ouvertement créés, formés et armés par nos pays, les coupables doivent être pourchassé comme l’ont été les nazis après la Seconde Guerre mondiale pour y être jugé dans ce sens. Nous avons bel et bien failli sombrer dans une troisième guerre mondiale a cause de ces politiques embarqué dans une spirale meurtrière et barbaresque dont ils ne pouvaient plus en sortir, ils n,avaient donc plus le choix en voulant cette troisième guerre mondiale pour rester au pouvoir et vouloir par en finir avec les politiques des autres pays comme la Russie et la Chine. Heureusement que Vladimir a eu les nerfs solide, qu’il a tenu bon en ne répliquant pas face un Barack Obama très hostile, nous pouvons remercier Vladimir Poutine, qui mériterait le prix Nobel de la Paix, prix Nobel qui d’ailleurs devrait être retiré a Back Obama qui a été le président américain a avoir déclenché le plus de guerres pendant son investiture de huit années désastreuses. Vladimir Poutine et maintenant Donald Trump vont nous sortir de cette menace de guerre mondiale qui devenait plus que probable de jour en jour a cause de Barack Obama, François Hollande et Nicolas sarkozy principaux acteur dans cette affaire, oui, justice doit être faite, François Hollande a avoué a deux journalistes français avoir armé les groupes terroristes cité dans leur livre ( un président ne devrait par dire ça) de plus il a avoué avoir fait tué par drone, 5 personnes non identifiées dont nous aimerions bien connaitre leurs noms, peut-être des complices qui devenaient menaçant et qu,il fallait leur clouer leur bec. comme Sarkozy l’a fait avec Mouhammar Kadhafi en envoyant l’aviation militaire française en Libye suite a l’intervention du fils Kadhafi ayant échappé a la mort contrairement au reste de sa famille. Nous souhaitons en France, que la justice fasse son travail envers les politiques de notre pays de ces 10 dernières années, pour que notre pays ne soit plus montrer du doigt comme terroriste un pays terroriste, seul, les coupables doivent payer, pas notre pays, ni le peuple français, qui n’ont pas voulu ça. oui, justice doit être faite au plus vite parce que nous ne voulons pas nous le peuple français, porter ce fardeau a vie car, quand on parle de la France, on parle aussi du peuple français, ne l’oublions pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s