Trump dit la vérité, doit-il être exécuté ?

poutine-471Parfois les auteurs emploient des mots qui font peur… Chef Poutine défendra notre nouveau Président des États-Unis d’Amérique, Camarade Chef Trump

Le discours inaugural du président Donald J. Trump ne ressemblait à aucun autre dans l’histoire américaine. En vérité, le président Trump a donné une oraison de ce genre qui n’a jamais été entendue dans la capitale US, mais qu’on aurait pu entendre à La Havane avec Castro, à Tunis avec Bourguiba ou à Pékin avec Mao. Son discours sincère et émouvant fut prononcé du fond de son âme, de son cœur et de tout son être. Rarement, les élites ont été obligées d’écouter une telle accusation mordante pour leur négligence, leur manque de leadership et leur criminalité implicite.

 Culture sur brulis

Trump a « coupé et brûlé » les bases du système sanglant et quasi mafieux existant. Il n’est pas courant que l’ensemble de l’establishment politique soit obligé de s’asseoir et d’écouter un rapport accablant son horrible échec, alors que toute la communauté mondiale observe et écoute.

Non seulement les élites politiques ont-elles reçu le pire bulletin scolaire de l’histoire, mais elles ont dû  grimacer des sourires et se tortiller devant le monde entier.

Les Obama, Biden, Pelosi, Bush, Clinton et Clinton, étaient tous là, écoutant ce qui était la plus grande réprimande de leur vie. Trump leur a administré une fessée avec ses paroles de vérité, et il a fustigé leurs promesses vides et leurs politiques de trahison.

L’Histoire retiendra que Donald Trump a commencé son terme en tant que 45ème président des États-Unis d’Amérique de la meilleure manière possible. Il a apporté son « boulet de démolition » à la Journée d’inauguration et l’a laissé balancer comme une tige de radiesthésie, frappant chaque personne corrompue au sein du pouvoir ainsi que la politique institutionnelle imparfaite.

Washington D.C. n’a jamais été témoin d’une telle flagellation publique. Elle était à la fois brûlante dans sa vérité nue, dramatique dans sa puissance de délivrance et déterminée à frapper de toute la marque de fabrique trumpiste. Le Donald a sorti les atouts de son jeu et a montré qu’il a clairement la main gagnante.

Il est évident que Trump est conscient qu’il va non seulement contre l’ensemble politique des États-Unis, mais il est également menaçant pour le statu quo de la structure du pouvoir mondial. Dans cette mission très spéciale, il n’aura besoin, dit-il, que de l’aide et du soutien de l’Être suprême.

Trump: Partie « singe de feu », Partie « gorille au dos argenté »

Les bookmakers prennent déjà des paris pour le plus grand combat du millénaire. En fait, il n’y a jamais eu de guerre comme celle-ci. Le discours de Trump a clairement indiqué qu’il n’y aura PAS de compromis.

singe2Déjà, les têtes parlantes ont été apoplectiques sur la façon dont le discours n’a rien fait pour rassembler le pays. Trump sait que les divisions creusées par les deux présidences catastrophiques d’Obama ne peuvent jamais être comblées. Il sait au plus profond de son cœur que l’Obama-nation doit être renversée avec sa balle de démolition. Et il le fera.

singe3Dans l’exécution de cette mission sacrée, Trump a fait appel à ses qualités de mâle alpha et à ses caractéristiques de personnalité de type A.

Il marche déjà sur la scène de Washington comme un gorille « dos argenté » que personne ne veut ou ne sait combattre. Bien sûr, le même Trump a précédemment assumé le profil du « singe feu rouge» brûlant tout ce qui est en vue, pendant la saison de campagne, et pendant la transition post-électorale. De cette façon, il a profité pleinement de l’année en cours du Singe du Feu qui se termine le 27 Janvier 2017 [1].

Intuitivement Trump sait que tout se résume au timing. S’il est au bon endroit au bon moment pour accomplir des actions justes pour le peuple, il sait que rien ne peut l’arrêter. Tant qu’il reste fidèle à sa mission principale par-dessus tout, rien ne peut lui nuire.

Il a clairement expliqué sa mission fondamentale: remettre le gouvernement fédéral des États-Unis au peuple américain. Et de le prendre à ceux qui l’ont volé. Dans ce cas, il n’y a que place pour un silverback (dos argenté) dans la jungle de la politique de Beltway [2].

Conclusion

Les partisans les plus zélés de Donald Trump, connus sous le nom de mille-pattes, l’appellent affectueusement Empereur-Dieu. Ils le font sans manquer de respect envers le Tout-Puissant; Plutôt, ils le voient comme infaillible dans sa mission divine : pour faire l’Amérique grande encore. Tant que le président Trump reste fidèle à son but déclaré et au serment à la constitution des États-Unis, il recevra le soutien loyal de ses légions de disciples. C’est sa seule véritable assurance.

Hannibal GENSERIC

inspiré de State of the Nation

GUY BEART
Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D'abord on le tue
Puis on s'habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être exécuté.

J'affirme que l'on m'a proposé beaucoup d'argent
Pour vendre mes chances
Dans le Tour de France
Le Tour est un spectacle et plaît à beaucoup de gens
Et dans le spectacle
Y a pas de miracle
Le coureur a dit la vérité
Il doit être exécuté.

A Chicago un journaliste est mort dans la rue
Il fera silence 

Sur tout ce qu'il pense
Pauvre Président tous tes témoins ont disparu
En chœur ils se taisent
Ils sont morts les treize
Le témoin a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Le monde doit s'enivrer de discours pas de vin
Rester dans la ligne
Suivre les consignes
A Moscou un poète à l'Union des écrivains
Souffle dans la soupe
Où mange le groupe.
Le poète a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Combien d'hommes disparus qui un jour ont dit non
Dans la mort propice
Leurs corps s'évanouissent
On se souvient ni de leurs yeux ni de leur nom
Leurs mots qui demeurent
Chantent "juste" à l'heure.
L'inconnu a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Un jeune homme à cheveux longs grimpait le Golgotha
La foule sans tête
Était à la fête
Pilate a raison de ne pas tirer dans le tas
C'est plus juste en somme
D'abattre un seul homme.
Ce jeune homme a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Ce soir avec vous j'ai enfreint la règle du jeu
J’ai enfreint la règle
Des moineaux, des aigles
Vous avez très peur pour moi car vous savez que je
Risque vos murmures
Vos tomates mûres
Ma chanson a dit la vérité
Vous allez m'exécuter
Ma chanson a dit la vérité
Vous allez m'exécuter

NOTES

[1] 2016, l’année du Singe de Feu. En Chine, l’année a débuté 8 février 2016 à 22 h 38 minutes et se terminera le 27 janvier 2017, soit une année de 355 jours. Traditionnellement, le singe est un signe chinois de bon augure. Il nous engage à être optimistes, malins, audacieux et persévérants : qualités qu’on peut voir chez Trump. Les singes sont considérés comme des messagers divins et il en existe une trace dans les « entretiens de Confucius » .

[2] L’Interstate 495 est une autoroute inter-états américaine qui entoure le Washington et ses banlieues du Maryland et de Virginie. Elle est aussi connue sous le nom de Capital Beltway ou the Beltway.

Publicités
Cet article a été publié dans France, International, Médias, Politique, Russie, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s