Triple arme US contre les « BRICS »?

brics-2Mais un monde dirigé par les BRICS pourrait finir par être plus démocratique que jamais

En 2015, WikiLeaks a publié 17 documents de l’accord sur le commerce et les services dits TISA qui est en cours de négociations entre les États-Unis, l’Union européenne et 23 autres pays, dont la Turquie, le Mexique, le Canada, l’Australie, le Pakistan, Taiwan et Israël – qui constituent ensemble deux tiers du PIB mondial. Ces « Services » représentent désormais près de 80% du système économique américain et européen et même dans les pays en développement comme le Pakistan pour lequel ils représentent 53% de l’économie. La constitution de ces nouveaux accords ont exclu des négociations les BRICS à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

Mais le TISA n’est pas seulement un accord contre les BRICS. Des clauses spécifiques vont lier les mains des futurs gouvernements « amis des Etats-Unis » et les obliger à mettre en œuvre des changements en réponse à un environnement changeant. Ces accords contiennent ainsi des projets et des annexes sur des questions telles que le trafic aérien, maritime, les services professionnels, le commerce électronique, les services de livraison, la transparence, la réglementation intérieure, ainsi que plusieurs documents sur les positions des parties en négociation.

brics-3

Global Research revient dans une récente étude sur cet accord et fidèle aux intérêts économiques des Etats-Unis affirme qu’à l’image du TTP (Traité de trans-pacifique dont le président américain élu a annoncé l’abrogation) et de TAFTA ( Traité de transatlantique), le TISA est basé sur le secteur des services au lieu de se concentrer sur le commerce des marchandises. Selon cette étude, le triple accord précité donne une très large puissance aux grandes multinationales et asservit davantage les Etats qui seront menés à renoncer aux pans entiers de leur souveraineté économique.

Les experts indépendants voient même dans le trio TISA/TAFTA/TTP un avatar des « révolutions de couleur » dans la mesure où ces traités, s’ils sont signés, sont capables de changer des gouvernements!

Alors que l’Allemagne et la France ont dit pour le moment « non » aux Etats-Unis, les experts évoquent une longue guerre économique via ces traités et qui s’annoncent très durs contre les pays de BRICS. L’Amérique cherche en prenant le contrôle de la quasi totalité des marchés du monde, à isoler les Etats « récalcitrants » et à jeter les bases d’un nouvel ordre géopolitique. Le binôme Sionisme/Anglo-saxons vient ainsi d’ouvrir un nouveau chapitre dans la bataille sans répit qu’il mène contre le reste du monde.

parstoday.com

L’importance des BRICS ne se dément pas

brics-4

Cet article a été publié dans Afrique du Sud, Allemagne, Amérique, Asie, Brésil, BRICS, Canada, Chine, France, Inde, International, Israel, Médias, Pacifique, Pakistan, Politique, Russie, TISA, TTIP, TTP, Turquie, UE, USA, WikiLeaks. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s