Qui tue les diplomates et pourquoi ?

diplomatie-irak-1

Le corps d’un diplomate irakien a été découvert ce lundi 26 décembre, à son lieu de travail à Moscou.

Selon l’agence Itar-Tass citant la police russe, cet événement a eu lieu à l’intérieur de l’ambassade irakienne à Moscou. On est porté à croire qu’aucun signe de violence n’a été constaté sur le corps de ce diplomate irakien de 46 ans ; pourtant, la commission d’enquête de la Fédération de Russie a ouvert une enquête sur l’affaire. Certains médias russes disent privilégier la piste de terrorisme ou de meurtre intentionnel. Et ils ont peut-être raison. La liste des diplomates visés qui sont liés de près ou de loin avec le dossier syrien s’allonge.

Un haut fonctionnaire de l’OTAN, qui traitait des dossiers sensibles, a été retrouvé mort vendredi dernier à Andenne, dans la province belge de Namur. Sa famille écarte la thèse du suicide.
Mais la mort la plus spectaculaire reste toutefois celle d’ Andreï Karlov tué dans une galerie d’art par un policier turc, le 19 décembre.

Les milieux proches des services de renseignement aux États-Unis avouent très clairement ne pas tolérer une victoire de l’axe Russie/Syrie/Iran en Syrie.

parstoday.com

Publicités
Cet article a été publié dans Diplomatie, Europe, International, Irak, Iran, Justice, Médias, Orient, OTAN, Politique, Renseignement, Russie, Sécurité, Surveillance, Terrorisme, Turquie, UE, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s