Lutte anti-terroriste: Poutine prêt à plus de coopération avec l’Iran

poutine-iran-1

Le président iranien, Hassan Rohani s’est entretenu lundi 28 novembre au téléphone avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

Les deux hommes ont discuté des questions d’intérêt commun, régionales et internationales.

 Le président Rohani a souligné l’importance des coopérations de part et d’autre pour lutter contre le terrorisme en Syrie ou ailleurs, souhait partagé par son homologue russe.

Soulignant les bienfaits de telles coopérations pour la stabilité régionale, M. Rohani a déclaré : « La seule solution à la crise syrienne est d’ordre politique. C’est une solution basée sur le respect du droit du peuple syrien. Cette solution tracera un chemin vers la paix, chemin qui permettra à ce peuple de déterminer son sort. »

Le président russe a par ailleurs présenté ses condoléances à Hassan Rohani, à l’occasion de l’accident ferroviaire qui a fait des dizaines de victimes.

Se disant être prêt à plus de coopérations notamment en matière économique avec l’Iran, M. Poutine a évoqué la ligne de crédit débloquée par son pays pour faire avancer les projets conjoints dont celui de la construction de la centrale de Bandar Abbas ou encore celle d’un chemin de fer électrique reliant la zone libre de Enchabrune dans la province du Golestan, au nord iranien à la ville de Garmsar au centre.

« Moscou attache une importance toute particulière pour la feuille de route des coopérations industrielles et commerciales avec l’Iran. Les grandes sociétés russes, actifs notamment dans les domaines pétrolier et du gaz s’intéressent à élargir leurs coopérations avec leurs partenaires iraniens, a insisté M. Poutine.

S’agissant des coopérations régionales Téhéran-Moscou, Poutine a qualifié de « partenaires régionaux » les deux pays avant de souhaiter la poursuite des coopérations en Syrie où la priorité consiste à sauver « les civils innocents des griffes des terroristes ».

Les deux hommes ont fini par discuter des récentes évolutions sur le marché pétrolier avant d’insister sur l’impératif du renforcement des coordinations au sein de l’OPEP et entre cette organisation et les pays non-OPEP.

fr.isna.ir

Publicités
Cet article a été publié dans Energie, Guerre, International, Iran, Orient, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s