L’OTAN fait renaître le projet «Stay Behind»

otan-32

Les exercices « Iron Sword 2016 » ont commencé le 20 novembre et dureront jusqu’au 3 décembre. Environ : 4 000 soldats estoniens, lettoniens, britanniques, canadiens, polonais, luxembourgeois, roumains, slovènes et allemands participent à la manœuvre.

La participation des groupes de bénévoles suscite un intérêt particulier. Ce projet rappelle en quelque sorte les opérations secrètes de l’OTAN menées dans les années 1970-1980 en Europe occidentale. Dans tous les cas c’était en fait la création de groupes paramilitaires illégaux censés être mobilisés en cas de « victoire communiste » ou « d’invasion soviétique ». Cependant, certaines de ces organisations secrètes sont devenues incontrôlables et ont commis des crimes graves contre les citoyens de leurs propres pays. Certaines tentatives d’enquête n’ont donné aucun résultat.

Il est à noter qu’auparavant, la Pologne avait décidé de créer des unités d’autodéfense bénévoles qui ont déjà reçu le nom de « commandos ruraux ».

En outre, l’OTAN peut utiliser son infrastructure dont les unités secrètes pour organiser des coups d’état à la façon de la tentative de renversement d’Erdogan en juillet 2016.

Aujourd’hui, dans le cadre des exercices multinationaux « Iron Sword 2016 », des unités de volontaires sont rassemblés en Lituanie.

katehon

Publicités
Cet article a été publié dans Europe, International, OTAN, Politique, Russie, URSS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s