Trump : la harangue qui a peut-être tout changé…

us-38

La pub de campagne incroyable de Trump, en dernière minute, qui a dénoncé l’élite globaliste corrompue


Depuis les élections historiques mondiales du 8 novembre, qui ont vu Donald Trump vaincre ce qui semblait être des probabilités insurmontables d’être élu 45e président des États-Unis, tous les spécialistes des médias, sondages et experts politiques sont occupés à découvrir comment il l’a fait. À l’exception de ceux qui mentent délibérément et savaient déjà qu’il avait un soutien populaire massif.

À seulement deux jours de l’élection, une annonce épique de Trump a été diffusée, il n’a pas retenu ses coups contre l’élite internationaliste mondiale et a directement mis en évidence, pour l’électeur américain, ce qui était en jeu. La vidéo a déjà recueilli 8 millions de vues sur YouTube.

Voici la vidéo sous-titrée en français par le Saker Francophone.

Quelques faits saillants :

«Ce mouvement consiste à remplacer un establishment politique défaillant et corrompu par un nouveau gouvernement contrôlé par vous, le peuple américain.»

Le discours politique américain n’utilise jamais le terme «nouveau gouvernement» pour désigner un changement de pouvoir démocratique – contrairement aux systèmes parlementaires européens, par exemple. Il utilise le terme «nouvelle administration». Pour les Américains, «nouveau gouvernement» signifie un système politique entièrement nouveau. Cela signifie révolution. Ce choix des mots par Trump ne peut pas être accidentel.

«C’est une structure de pouvoir mondiale, qui est responsable des décisions économiques qui ont spolié la classe ouvrière, dépouillé notre pays de sa richesse, et mis cet argent dans les poches d’une poignée de grandes sociétés et entités politiques.»

Outre l’insistance infamante que Trump a mise sur le mot «entités» (et il y a beaucoup de telles entités néfastes opérant dans le monde), il a laissé entendre que la politique américaine n’est effectivement pas contrôlée par les Américains. Elle est contrôlée par une élite mondiale – par elle et pour ses intérêts. Les États-Unis et leur prédominance économique et militaire ne sont que le moyen le plus important de la boîte à outils pour atteindre l’objectif.

Tout au long de l’annonce, on a vu défiler les images sinistres du système de la Réserve fédérale, de Wall Street, de la présidente de la Fed, Janet Yellen, du milliardaire manipulateur des masses, George Soros, du président de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, et d’autres élites puissantes. Pour tous ceux, nombreux, qui étaient avertis de ces questions depuis des années, c’était une justification exaltante de leur combat. Pour ceux qui n’étaient pas encore au courant, les mots de Trump doivent néanmoins les avoir inspirés et éveillés.

Cette bombe de vérité de dernière minute et le gant jeté aux pieds de l’establishment mondial est peut-être juste ce qui était nécessaire pour tirer un soutien supplémentaire de la gauche et de la droite, des étudiants pro-Bernie jusqu’au sein de la classe ouvrière dévastée, et pousser Trump au sommet le jour de l’élection.

Le candidat Trump a déclaré la guerre à l’establishment . Nous verrons jusqu’à quel point le président Trump est capable de mener cette guerre. Mais il a le soutien d’une grande partie du peuple.

Ricky Twisdale

Le Saker Francophone

Source Russia Insider

Liens De mai 68 et des conspirations anglo-saxonnes

Traduit et édité par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

Merci Le Saker de cette vidéo. Jacques

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s