Syrie.. Assad promet une offensive contre les rebelles le long du Golan

syria-150

« L’armée va bientôt entreprendre une opération militaire afin de briser toutes les initiatives israéliennes », déclare le Président syrien cité par le quotidien Al Akhbar du Hezbollah.

BEYROUTH- Le Président Syrien Bashar al-Assad a promis de lancer une offensive contre les rebelles le long de la ligne de démarcation du Golan avec Israël, selon le quotidien pro-Hezbollah Libanais.

Al-Akhbar a rapporté jeudi qu’Assad a tenu une réunion avec Talal Arslan, une personnalité politique druze libanaise, au cours de laquelle le Président syrien a déclaré que « son pays ne permettra pas à l’ennemi israélien d’établir un cordon sécuritaire gouverné par des groupes armes terroristes… dans la Province de Quneitra ».

« L’armée entreprendra très bientôt une opération militaire afin de biser toutes les initiatives israéliennes », a déclaré Assad, faisant écho à la ligne publique de son gouvernement, disant que ce  Jérusalem qui superviserait les activités des insurgés tout le long de la frontière israélo-syrienne.

Le Président de la Syrie a aussi déclaré à Arslan que le « siège imposé » à la ville d’Hader dans la province de Quneitra serait bientôt brisé, en faisant référence aux positions tenues par les rebelles au Sud et au Nord-Est de la ville druze, qu’ils ont fréquemment bombardée ces dernières semaines.

Le 10 Septembre, les groupes d’opposition du secteur nord de la province – qui contrôlent une bande de territoires s’étirant au nord du passage frontalier de Quneitra jusqu’aux faubourgs d’Hader – ont lancé une offensive contre les forces du régime, mais ont échoué à réaliser toute percée significative les jours suivants.

En représailles à la campagne rebelle, des volontaires druzes de la province de Suweida, ainsi que des faubourgs de Damas peuplés de Druzes, se sont déployés en direction d’Hader pour aider leurs coreligionnaires à se défendre contre toute attaque.

Le régime syrien, alors qu’il a en parti remanié son commandement, à Quneitra, a désigné Osama Zahreddine, un général druze de haut rang et frère du chef de la Garde Républicaine de Deir Ez Zor, en tant que chef des opérations militaires autour d’Hader.

La presse Iranienne vante déjà la campagne de Quneitra à venir

Les promesses grandiloquentes d’Assad surviennent à la suite d’un reportage de Fars News, le 5 septembre disant que le Hezbollah et les forces du régime syrien sont prêtes à une campagne de grande envergure contre les Rebelles à Quneitra.

Les sources de l’armée syrienne ont déclaré à cette agence de presse semi-off que le Hezbollah a déployé des combattants dans « les environs du passage frontalier de Quneitra »

« Le Hezbollah vise à mettre un terme à toute présence des gangs armés rebelles dans la zone e de la frontière » [avec Israël] ajoutaient ces sources. Quelques jours plus tard, un organe de presse favorable aux rebelles affirmait que les combattants du Hezbollah sont secrètement déployés sur le front de Quneitra en étant habillés comme des membres du Régiment du Golan, une force à majorité druze qui combat sous la bannière de la Force Nationale de Défense auxiliaire.

Incidents transfrontaliers

Au cours de ces dernières semaines, les forces favorables au régime ont bombardé les positions rebelles, à Al-Hamidiyah et dans d’autres villages détenus par les rebelles, le long de la frontière du Golan près du passage de Quneitra, par un certain nombre d’obus de mortiers qui se sont abattus en Israël, déclenchant des représailles de Jérusalem en de nombreuses occasions.

Parmi les signes de montée en puissance ces frappes israéliennes de rétorsion, la Syrie a prétendu, le 13 septembre, avoir abattu un avion de combat et un drone israéliens, alors que Jérusalem démentait vigoureusement ces allégations, reconnaissant seulement que deux missiles S-200 avaient été tirés contre ses avions [équipés de contre-mesures déviant les projectiles entrants].

Lors des derniers échanges de tirs transfrontaliers, le 17 septembre, Israël a conduit une frappe aérienne contre une position d’artillerie à Quneitra, tuant sur le coup un soldat du Régiment du Golan,laissant un second couvert de blessures critiques dont il est mort quelques jours plus tard.

Plus tôt cet été, un véhicule aérien sans pilote lancé depuis la Syrie a traversé la frontière et a pénétré en Israël, sur le territoire du Golan Central, déclenchant un tir israélien de deux missiles Patriot, dans une tentative sans succès d’abattre ce drone.

Un missile air-air tiré par un avion israélien a aussi manqué d’abattre ce drone, que Jérusalem soupçonne fortement d’être de fabrication russe.

Pendant ce temps, le régiment du Golan a prétendu le 28 Juillet qu’israël a mené une frappe de missiles Nimrod contre ses convois dans la Province de Quneitra, bien qu’Israël n’ait fait aucun commentaire officiel sur cette accusation, alors que les médias d’Etat syrien restaient également muets.

« Le Commandant du Premier Bataillon du Régiment du Golan, Majid Himoud, « a échappé à la frappe sioniste » annonçait alors ce groupe sur sa page Facebook officielle.

Le rédacteur en chef de Now Lebanon,  Albin Szakola @AlbinSzakola a rédigé ce reportage.

Source : now.mmedia.me

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, Hezbollah, International, Iran, Israel, Liban, Orient, Politique, Syrie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s