Syrie.. Il était une fois un drone au dessus du Golan

drone2

Le 17 juillet 2016, un drone militaire d’un type non identifié en provenance de Syrie a survolé la portion occupée par Israël au Golan sur une distance évaluée (côté israélien) à 4 kilomètres avant de retourner en Syrie.

Entretemps, l’appareil a échappé à deux missiles Sol-Air tirés par une ou des batteries Patriot PAC-2 ainsi qu’à un ou plusieurs missiles Air-Air tirés par les deux (et non un) F-16I Sufa (Tempête) dépêchés pour intercepter l’intrus.

Cela semble nouveau mais aucunement surprenant si l’on se fie au grand bouleversement géostratégique en cours depuis l’ingénierie du chaos initiée en 2011 dans la « partie centrale du monde ».

De quel type de drone s’agissait-il?

Pour certains analystes israéliens, ce serait un ForSpot de fabrication russe, lequel est une copie sous licence du drone israélien מרומית « Meyromit » ou Searcher. Des appareils similaires ont été utilisés par l’Armée russe en Ukraine et en Syrie. Mais qu’en est-il vraiment?

Silence radio à Damas et aucune information du côté du Hezbollah libanais, autre grand utilisateur de drones iraniens ou chinois (en fait nord-coréens) et même israéliens (le Scout est passé par les voies impénétrables de la contrebande)

En tout état de cause, cet incident démontre clairement les limites du système intercepteur Patriot (lequel a bénéficié d’une hyperpublicité que l’on peut qualifier de « mensongère » depuis le déploiement de ces premières versions au Moyen-Orient en 1991) comme il indique que le système de défense spatial de l’Etat d’Israël n’est pas aussi efficace qu’on le croit (la foi même erronée en ses capacités en matière de défense est elle-même un des éléments constitutifs de la dissuasion psychologique)

C’est donc un message à peine codé. La partie ayant transmis ce message a d’une part, tenu à faire savoir aux israéliens qu’ils doivent s’attendre à quelques grosses surprises au cas où ils seraient tentés par de nouveaux raids au Liban ou en Syrie, dix ans après la guerre de juillet 2006 au cours de laquelle l’invincibilité supposée des chars Merkava s’était effondrée, et d’autre part, que le fait accompli au Golan ne sera jamais reconnu par la Syrie.

S’agit-il d’un Forspot? Pas sûr. Par contre, il pourrait bien s’agir d’une copie iranienne d’un drone chinois (lui même copie du Searcher) doté de puissants brouilleurs électroniques…

strategika51

Publicités
Cet article a été publié dans Asie, Chine, Europe, Hezbollah, International, Iran, Israel, Liban, Orient, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s