L’armée israélienne sécurise le Golan pour un sommet Netanyahu-Poutine

syria 129

Des sources koweitiennes rapportent que la semaine dernière, les forces spéciales jordaniennes et des drones israéliens frappés des couleurs des forces aériennes jordaniennes participent à ces combats. 

syria 130Tsahal a lancé des exercices militaires terrestres et aériens qui n’étaient pas annoncés dans le Nord d’Israël ce lundi 18 avril 2016. Ils se tiendront également dans la Vallée du Jourdain, stratégiquement située au Sud des hauteurs du Golan et de la Mer de Galilée. Malgré les explications officielles affirmant que ces manœuvres font partie des entraînements prévus de Tsahal, en 2016, il est difficile de ne pas les interpréter comme la suite logique de la réunion du Cabinet hebdomadaire, qui s’est déroulée sur le Golan la veille, avec à la clé la déclaration officielle du Premier Ministre Binyamin Netanyahu qu’Israël « ne se retirera jamais du Golan ».

Tout comme la réunion était celle d’un Cabinet « d’Urgence », cet exercice ne se situe pas dans les normes habituelles d’entraînement, comme le prétend un communiqué de Tsahal, mais plutôt dans le tableau global de la guerre en Syrie de l’autre côté de la frontière nord-est.

Ces manœuvres sont essentiellement destinées à empêcher une éventuelle attaque de Daesh, des forces syriennes, iraniennes ou du Hezbollah qui auraient pour but de torpiller les discussions que va mener Netanyahu avec le Président russe Vladimir Poutine le jeudi 21 avril. Les sources militaires de Debkafile révèlent que ces exercices militaires ne montrent que la moitié du tableau militaire dans cette zone. De l’autre côté de la frontière, dans la poche triangulaire où se touchent les trois frontières israélienne, syrienne et jordanienne, de lourds combats sont en cours depuis plusieurs jours entre les rebelles syriens et les forces de Brigades des Martyrs de Yarmouk et l’organisation al-Muthanna, toutes deux appartenant à Daesh. Ces batailles se déroulent  à travers tout le secteur proche d’Hamat Gader en Israël, au sud de la Mer de Galilée, ce qui est la raison pour laquelle ces manœuvres s’étendent aussi jusque dans la Vallée du Jourdain.

syria 129

Dimanche 17 avril, le commandant en chef du groupe Al-Muthanna, affilié à Daesh a été tué au cours des combats. Le but de l’attaque rebelle est de capturer les villages syriens du territoire détenu par Daesh, qui menace maintenant les communautés de la Galilée et du Golan, à Tel Tel Katzir, Shaar Hagolan et Masada [à ne pas confondre avec la forteresse du Neguev].Des sources koweitiennes rapportent que la semaine dernière, les forces spéciales jordaniennes et des drones israéliens  frappés des couleurs des forces aériennes jordaniennes participent à ces combats. Les évolutions sur le terrain indiquent que le but des forces à l’offensive est d’éradiquer Daesh des zones frontalières  israéliennes et jordaniennes.

jforum

Source: Debkafile

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, Hezbollah, International, Iran, Israel, Jordanie, Orient, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s